Après plus de trois ans de travaux, le terminal 1 de l'aéroport international de Hongqiao à Shanghai va devenir, à compter du 15 octobre, le premier de toute la Chine à offrir des services d'enregistrement et d'embarquement entièrement automatisés pour les départs domestiques. Le terminal desservira des vols intérieurs gérés par Spring Airlines, une compagnie basée à Shanghai, ainsi que les vols internationaux assurés par d’autres compagnies aériennes.

Selon Zhang Xiaojun, responsable de l'Autorité aéroportuaire de Shanghai, un total de 28 machines d'auto-enregistrement et de 18 ensembles de comptoirs de dépôt pour les bagages personnels assureront le processus d'embarquement des passagers sur les vols intérieurs de Spring Airlines. Les machines peuvent imprimer des cartes d’embarquement et des étiquettes de retrait des bagages, mais elles permettent aussi aux voyageurs de numériser leur pièce d’identité, d’obtenir leurs cartes d’embarquement et d’enregistrer leurs bagages par eux-mêmes.

Le processus d'embarquement est terminé une fois que les passagers ont passé le contrôle de sécurité, qui est également automatisé. Il comprend l'analyse des données et la reconnaissance faciale, qui prennent environ 12 secondes. La reconnaissance faciale et la numérisation de la pièce d'identité pour l'embarquement ne prendront que quelques secondes.

« Après avoir numérisé leur pièce d'identité et terminé la reconnaissance faciale sur les huit machines pour les contrôles de sécurité, les passagers parviennent à la dernière étape de l'auto-embarquement », a précisé M. Zhang.

De son côté, Wang Zhijie, président de Spring Airlines, a souligné que, comparé aux procédures d'enregistrement traditionnelles, le système en libre-service évite aux passagers de courir entre différents guichets pour divers services, ajoutant toutefois que la compagnie offrirait malgré tout une aide aux passagers s'ils ne sont pas familiers avec le système en libre service.

Il a ajouté que les systèmes logiciels pour l'auto-enregistrement et le comptoir de dépose de bagages en libre-service avaient été développés indépendamment par l'équipe informatique de Spring Airlines et que les machines d'embarquement en libre-service avaient été développées conjointement par le transporteur low-cost et l'aéroport de Hongqiao.

Selon Dai Xiaojian, vice-président de l'autorité des aéroports de Shanghai, les installations d'automatisation font partie d'un projet de rénovation du terminal qui a débuté en décembre 2014. Le projet comprend également la rénovation des installations de circulation à l'intérieur du terminal et des infrastructures environnantes.

Outre les nouveaux services d'enregistrement et d'embarquement, le bâtiment est également doté de 11 toilettes, de 9 salles de garderie pour enfants, de 10 toilettes accessibles aux fauteuils roulants, ainsi que d'une connexion Wi-Fi à haut débit et de dispositifs de rechargement de batteries de téléphones portables.

« L'un des aspects les plus difficiles rencontrés pendant le processus de rénovation, c'est que les vols du terminal ont continué à fonctionner normalement », a également déclaré M. Dai, qui a précisé par ailleurs que le terminal serait capable de traiter 10 millions de passagers par an après sa rénovation.

Jiang Yunqiang, directeur général de l'aéroport de Hongqiao, a quant à lui dit que « Nous comprenons que les passagers auront besoin de temps pour s'adapter aux nouvelles procédures. Mais le libre-service est la tendance des aéroports mondiaux et l'aéroport de Hongqiao prendra toutes les mesures nécessaires avec les compagnies aériennes pour aider les voyageurs à comprendre le processus à l'avance ».