Du 11 au 19 octobre, le Premier ministre chinois Li Keqiang participera à la 17e réunion du Conseil des chefs de gouvernement de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Douchanbé, capitale du Tadjikistan, effectuera des visites officielles au Tadjikistan et aux Pays-Bas, puis il participera au 12e sommet du Dialogue Asie-Europe (ASEM) à Bruxelles avant d’effectuer une visite de travail en Belgique.

Ces prochains déplacements de M. Li seront d'une grande importance pour souligner la coopération entre les membres de l'OCS, le partenariat Asie-Europe, et pour renforcer les relations de la Chine avec le Tadjikistan, les Pays-Bas et la Belgique, ont indiqué mardi des responsables du ministère des Affaires étrangères lors d’un point de presse.

Lors de la réunion des chefs de gouvernement de l'OCS, M. Li expliquera la Pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère et partagera l'expérience de la Chine en matière de réforme et d'ouverture, a fait savoir le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Zhang Hanhui.

« M. Li appellera à s’opposer contre l'unilatéralisme et le protectionnisme, à construire une économie mondiale ouverte et une communauté de destin pour l’OCS », a affirmé M. Zhang.

Selon lui, M. Li échangera avec les dirigeants de l'OCS sur des domaines tels que « La Ceinture et la Route », la coopération commerciale et les capacités industrielles.

« Une déclaration commune et des documents concernant la coopération et le développement de l'OCS devraient être signés lors de la réunion », a précisé M. Zhang.

« Ce sera la première fois que M. Li se rend au Tadjikistan. Le partenariat stratégique global bilatéral en sera ainsi approfondi », a-t-il avancé.

Il a noté que ce pays d'Asie centrale était un partenaire important de la Chine dans l'application de la loi et dans la construction conjointe de « La Ceinture et la Route ».

« M. Li discutera avec les dirigeants du Tadjikistan du développement des relations bilatérales dans le cadre de la nouvelle situation, de la construction de « La Ceinture et la Route » et d'importants sujets internationaux et régionaux. Les deux parties devraient signer des documents sur le commerce, les droits de douane et sur la coopération locale », a fait savoir M. Zhang.

Pour ce qui est de la visite de M. Li aux Pays-Bas et en Belgique, le vice-ministre des Affaires étrangères Wang Chao a déclaré qu'elle « renforcera davantage la confiance politique et la coopération, et donnera un nouvel élan aux relations sino-néerlandaises, sino-belges et sino-européennes ».

Notant que les relations de la Chine avec les Pays-Bas ont maintenu une « dynamique forte », M. Wang a salué la coopération des deux pays dans le cadre de « La Ceinture et la Route » ainsi que le renforcement des échanges entre les peuples.

« Le Premier ministre Li Keqiang tiendra un échange de points de vue approfondi avec les dirigeants néerlandais sur les relations bilatérales, les relations sino-européennes et les questions internationales et régionales d'intérêt commun », a déclaré M. Wang.

« Les deux parties devraient signer des documents de coopération dans les domaines des douanes, de l'aviation, de l'énergie et des finances ».

La Belgique, en tant que membre fondateur de l'Union européenne (UE), abrite également le siège de l'UE.

« Depuis que la Chine et la Belgique ont établi leur partenariat général d'amitié et de coopération en 2014, la coopération et les échanges mutuels ont ouvert la voie à une nouvelle ère de développement global et rapide », a affirmé M. Wang.

Qualifiant la Chine et l'UE d’« économies importantes » et de « puissances stratégiques importantes » dans le monde, M. Wang a indiqué qu'elles partageaient des intérêts communs et des positions similaires sur la défense du libre-échange, du multilatéralisme et de la gouvernance mondiale.

« Une coopération plus étroite entre la Chine, l'UE et ses membres consolidera la stabilité et le développement du monde et contribuera à la reprise économique mondiale », a-t-il affirmé.

Le 12e sommet de l'ASEM, qui se tiendra à Bruxelles et aura pour thème « L'Europe et l'Asie : partenaires mondiaux et défis mondiaux », devrait rassembler des dirigeants asiatiques et européens.

« L'ASEM constitue une plateforme importante pour la coopération Asie-Europe ainsi qu’un lien essentiel pour approfondir leur partenariat », a indiqué aux journalistes le ministre adjoint des Affaires étrangères Zhang Jun.

« L'Asie et l'Europe saisiront l'occasion de ce sommet pour déployer des efforts conjoints afin de préserver le multilatéralisme et l'ordre international sur la base des lois et des règles internationales, et ce afin de contribuer à la paix, au développement et à la stabilité dans le monde », a déclaré M. Zhang.

Il a fait savoir que le Premier ministre chinois échangera en profondeur avec les dirigeants asiatiques et européens, prononcera un discours, et appellera toutes les parties à intensifier leur partenariat et à lutter contre les défis communs.

« M. Li proposera également les initiatives de la Chine sur la coopération Asie-Europe et partagera des points de vue sur les points chauds internationaux et régionaux », a déclaré M. Zhang.

Il a ajouté que la Chine travaillerait avec toutes les parties pour faire de ce sommet un succès.

La Chine s’attend à une hausse de la confiance politique et à un partenariat renforcé sur la base du respect mutuel, d'un dialogue et d'un consensus égaux, mais aussi à une voix plus forte pour la protection du multilatéralisme et à une coopération plus importante à travers la construction de « La Ceinture et la Route », a-t-il indiqué.

« La Chine est désireuse de partager ses opinions avec les parties concernées sur les orientations futures de la coopération Asie-Europe, et souhaite élaborer des plans à long terme et prendre des mesures concrètes pour élever la coopération Asie-Europe à un nouveau niveau », a-t-il déclaré.

http://www.ecns.cn/news/politics/2018-10-10/detail-ifyyqtvy2871893.shtml

李克强即将开启亚欧三国之行1358字