La Chine et la Russie se sont engagées à approfondir leurs relations militaires et à améliorer les capacités de combat de leurs troupes pour répondre à diverses menaces de sécurité, alors qu’elles concluaient jeudi les exercices stratégiques « Vostok-2018 » avec un défilé militaire.

Le président russe Vladimir Poutine, accompagné du conseiller d'Etat chinois et ministre de la Défense nationale Wei Fenghe, ont inspecté les troupes à l’aire d’entraînement de Tsugol, dans la région russe de Transbaïkalie, où se déroulait l'exercice.

M. Wei a déclaré que ces exercices reflètent la confiance et la détermination de la Chine et de la Russie à préserver conjointement la paix et la sécurité régionales, affirmant qu’ils permettent de renforcer la capacité des deux armées à faire face à de multiples menaces de sécurité.

Les deux parties devraient approfondir leur coopération stratégique et promouvoir en permanence le développement de leurs relations militaires, a ajouté M. Wei.

M. Poutine a déclaré dans son discours d'ouverture avant le défilé que la Russie continuerait à améliorer sa coopération militaire internationale avec d'autres pays et à renforcer ses forces armées pour se défendre contre les différentes menaces de sécurité.

Il a félicité les troupes russes et chinoises qui ont participé aux exercices de haut niveau dans lesquels elles ont démontré leurs capacités à contrer des menaces militaires potentielles.

Lors du défilé, l’armée russe a déployé un grand nombre de ses plus récentes pièces de matériel militaire, avec notamment des missiles Iskander, des chars T-80 et T-90 et des avions de chasse Su-34 et Su-35.

L'Armée populaire de libération (APL) a présenté son char de combat principal Type 99, son véhicule de combat d'infanterie ZBD-08, ses hélicoptères d'attaque WZ-9 et WZ-19, ses hélicoptères Mi-171 et son chasseur-bombardier JH-7A.