La Chine a déposé mardi une demande à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) portant sur l’imposition de sept milliards de dollars de sanctions annuelles sur les marchandises américaines en représailles du non-respect par Washington d'une décision devant conclure un différend sur les droits de douane antidumping.

Depuis son accession à l’OMC en 2001, c’est la première fois que la Chine demande l’autorisation de prendre des mesures contre un pays pour non-respect d’une décision sur un différend.

L'OMC a décidé en octobre 2016 que les droits antidumping américains sur treize catégories d’importations chinoises, y compris des machines, de l'électronique et de l'industrie légère, enfreignaient les règles commerciales de l'organisation internationale.

La décision a été confirmée en appel en mai dernier et un arbitre de l’OMC a demandé aux États-Unis d’agir en conformité avec la décision avant le 22 août 2018.

Les États-Unis n’ont toujours pas agi en conformité avec la décision, indique un document de l'OMC.

La Chine demandera l’autorisation d’imposer des mesures de rétorsion lors d'une réunion spéciale de l'organe de règlement des différends de l'OMC le 21 septembre.