La Chine va travailler avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) pour renforcer leur partenariat stratégique et construire une communauté de destin plus étroite, a annoncé mercredi le vice-Premier ministre Han Zheng lors de la cérémonie d’inauguration de la 15e édition de l’Exposition Chine-ASEAN, organisée à Nanning, dans la région autonome Zhuang du Guangxi.

La Chine accueille les pays de l'ASEAN à bord du train express du développement économique de la Chine, a déclaré M. Han, et elle partagera les dividendes de la croissance économique avec l'ASEAN.

M. Han a fait savoir que la Chine travaillerait avec l'ASEAN pour améliorer l'Accord de libre-échange (ALE) Chine-ASEAN signé en 2004 et accélérer les négociations pour le Partenariat économique global régional.

La Chine est le principal partenaire commercial de l'ASEAN depuis neuf années consécutives, tandis que l'ASEAN est le troisième partenaire commercial de la Chine depuis sept années de suite.

Selon l’Administration générale des douanes, le commerce entre la Chine et les pays de l’ASEAN a fait un bond de 19% par rapport à l’année précédente pour atteindre 380,64 milliards de dollars sur la période allant de janvier à août.

Les investissements bilatéraux ont dépassé les 200 milliards de dollars et la Chine a créé plus de 4000 entreprises dans les pays de l’ASEAN, a indiqué le ministère du Commerce.

Etant donné que de nombreux pays de l'ASEAN dépendent fortement des exportations de produits de base et de produits agricoles, le renforcement des liens commerciaux avec la Chine apporté par l'ALE leur confère un plus grand pouvoir de négociation avec d’autres pays développés qui contrôlent le prix des produits de base, a affirmé Li Guanghui, vice-président de l'Académie chinoise de commerce international et de coopération économique.

M. Li a cité la fabrication et les énergies propres, telles que l’énergie solaire, comme des secteurs de coopération rentables, alors que de nombreux pays de l’ASEAN disposent de larges ressources en main-d’œuvre et en énergie mais ne disposent pas de technologies, d’équipements et d’investissements suffisant pour développer ces secteurs.

« Les économies de l'ASEAN impliquées dans l'initiative de “La Ceinture et la Route” sont en train de moderniser leurs infrastructures et leur consommation, ce qui continuera à stimuler les activités transfrontalières, le commerce de services, le tourisme et la coopération financière », a déclaré Yang Hongyi, vice-président de l’Association chinoise des communications et des transports, basée à Beijing.

Han Zheng, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a indiqué que la Chine travaillerait avec les pays de l’ASEAN à une déclaration commune sur la coopération en matière de capacité de production afin de promouvoir des chaînes de valeur industrielle et de logistique plus intégrées, susceptibles de générer des bénéfices considérables.

Les deux parties doivent également tirer pleinement parti des plateformes de financement telles que le Fonds de la Route de la Soie pour apporter un soutien total à des projets de qualité, a ajouté M. Han.

Au cours des 14 dernières années, l'Exposition Chine-ASEAN a stimulé le commerce et les investissements entre les deux parties.

La Chine a étendu ses exportations de produits électroniques, de matériaux de construction, de machines de construction ainsi que de nouvelles technologies énergétiques et de trains à grande vitesse vers les pays de l'ASEAN, a noté Wang Bingnan, vice-ministre du Commerce.

En contrepartie, les consommateurs et les fabricants chinois profitent des produits agricoles, des produits quotidiens et des marchandises en vrac venant des pays de l’ASEAN, a indiqué M. Wang.