14 janvier 2018, Shanghai : le second C919 décolle pour son premier vol de 2018.

La Chine a récemment publié une liste de 28 projets d’aviation civile ouverts aux investissements privés, qui pourraient engendrer des investissements d’une valeur de 110 milliards de yuans (13,8 milliards d’euros).

Cette mesure devrait susciter un intérêt considérable de la part des investisseurs privés, selon les spécialistes de l’industrie. La participation du secteur privé devrait renforcer encore davantage l’efficacité dans la mise en œuvre des projets d’aviation et accélérer la croissance du secteur.

Les 28 projets couvrent à la fois les domaines traditionnels et certains secteurs émergents.

Parmi les niches traditionnelles se trouvent la construction d’aéroports, la logistique de fret, la maintenance des avions et le sauvetage aérien. Les nouveaux domaines incluent la livraison par drone et les communications des données aéroportées, selon la liste publiée à la fin du mois d’août par l’Administration de l’aviation civile de Chine (CAAC) et la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR).

Cette mesure permettra d’optimiser la structure d’investissement du secteur de l’aviation civile, de faire progresser la réforme structurelle du côté de l’approvisionnement et de donner au secteur un développement de haute qualité, selon un communiqué de la CAAC.

Dans les domaines traditionnels, cette mesure permettra de revitaliser le marché et d’améliorer la gestion d’entreprise. Dans les domaines émergents, elle permettra d’accélérer la recherche et développement, la mise en place de normes industrielles et l’expansion des marchés.

« L’investissement du secteur privé permettra d’augmenter l’investissement de l’Etat, d’alimenter une croissance plus rapide de l’aviation civile et d’innover sur le plan technologique dans le secteur », note Lin Zhijie, un analyste du secteur de l’aviation et chroniqueur pour Carnoc, l’un des plus grands sites internet de Chine dédié à l’aviation civile.

Les investissements privés pour 11 des 28 projets ont d’ores et déjà été finalisés, incluant ceux dans l’aéroport d’Ezhou dans la province centrale chinoise de Hubei.

Les 17 projets restants, incluant la construction d’un nouvel aéroport à Hohhot dans la région autonome de Mongolie intérieure (dans le nord de la Chine), restent ouverts à la participation du secteur privé, indique la CAAC.

Une deuxième liste de projets d’aviation civile, qui espère attirer les investissements privés, sera publiée au moment opportun, après l’évaluation des progrès du premier groupe de projets, indique la CAAC dans son communiqué.

Selon Lin Zhijie, le principe de « bénéfice social d’abord » qui guide les investissements d’Etat et le principe de « l’efficacité d’abord » du secteur privé devraient se compléter pour stimuler la croissance dans le secteur.

« Pour les investisseurs privés, cela devrait également devenir une façon nouvelle et plus stable d’investir », explique-t-il.

La mesure devrait encourager plus d’investisseurs à participer ou à venir regarder l’Exposition d’aviation et aérospatial internationale de Chine (le « Zhuhai Airshow »), la plus grande de son genre dans le pays. Cet évènement se tient tous les deux ans à Zhuhai dans la province de Guangdong, dans le sud de la Chine.

Cette année, cette exposition se déroulera du 6 au 11 novembre. Un nombre record de 770 exposants de 43 pays et régions, incluant des exposants toujours plus nombreux des pays impliqués dans l’initiative des nouvelles Routes de la soie, ont confirmé leur participation.

Le C919, un gros porteur construit au niveau national, et le bimoteur régional ARJ21 seront présentés au cours de cette exposition. Par ailleurs, l’équipement aéronautique haut de gamme développé en Chine sera également présenté, selon l’organisateur.

En amont du Zhuhai Airshow, les actions de certaines entreprises d’Etat et certaines entreprises privées liées au secteur aéronautique valent la peine qu’on leur accorde une certaine attention, selon les prévisions des rapports industriels.

Celles-ci incluent les sociétés China Avionics Systems, China Aerospace Times Electronics, China Spacesat (un développeur majeur de petits satellites), ainsi que l’entreprise Beijing Aerospace Changfeng, le fabricant d’équipements aérospatiaux HT-SAAE, l’entreprise d’Etat Aisino et la société Guizhou Space Appliance.