Les marchés boursiers de la partie continentale ont connu une forte hausse jeudi après l’annonce de mesures de la Commission de réglementation des valeurs mobilières de Chine (CSRC) pour approfondir les réformes du marché des capitaux et élargir l’ouverture.

La récente crise boursière a touché le fond, et le marché des actions A va bientôt commencer à rebondir, ont déclaré jeudi des experts au Global Times.

L'indice composite de Shanghai a pris 1,83 % (50,31 points) à 2 794,38 points à la clôture de jeudi, tandis que l'indice mixte de Shenzhen a progressé de 2,98 % (252,98 points) à 8 752,20 points.

Près de 65 valeurs ont progressé dans la limite du plafond de négociation quotidienne de 10 %, alors que huit valeurs seulement ont chuté dans les mêmes proportions.

Li Daxiao, économiste en chef de la société de bourse Yingda Securities, basée à Shenzhen, a déclaré que le récent creux de 2 691 points le 6 juillet devrait être le plus bas du marché boursier à court terme.

Selon M. Li, les marchés boursiers de la partie continentale ont connu des améliorations, les politiques financières générales devenant plus proactives.

Un communiqué de la CSRC publié mercredi indiquait que la commission lancerait une série de mesures pour renforcer l’ouverture du marché des capitaux. Elle accélérera par exemple la mise en œuvre de mesures visant à alléger davantage les restrictions imposées au ratio de capitaux propres à l’étranger dans le secteur chinois des valeurs mobilières. En outre, la CSRC accélérera les préparatifs du programme Shanghai-London Stock Connect, qui devrait être lancé avant la fin de cette année.

La CSRC soutiendra également les indices internationaux comme le MSCI pour augmenter la part des actions A dans ces indices, indique le communiqué.

« L'ouverture du marché financier, notamment l'augmentation de la part des actions A dans les indices internationaux, apportera une grande quantité de capitaux étrangers sur les marchés de la partie continentale, ce qui modifiera le statut de liquidité des actions A », a déclaré M. Li au Global Times jeudi.

La CSRC continuera également d’approfondir la réforme du système national d’émission de titres, tout en perfectionnant le système de radiation, toujours selon le communiqué.

M. Li a par ailleurs noté que la confiance des investisseurs nationaux dans le marché des actions A est tombée à un niveau tel qu’elle ne peut plus se dégrader davantage. « Au cours de ces dernières semaines, de nombreux investisseurs n’ont pas osé acheter des actions supplémentaires, ce qui reflète le gel du climat d’investissement. Passé cette phase, les investisseurs prendront des mesures [pour acheter de nouveau] », a noté M. Li.

Dong Dengxin, directeur de l’Institut des finances et des valeurs mobilières de l’Université des sciences et technologies de Wuhan, a également fait savoir jeudi au Global Times que sur la base des expériences passées, un marché boursier baissier en Chine dure environ quatre ans. « En vertu de cette norme, et également devant les signes récents de politiques gouvernementales favorables, le marché des actions A devrait connaître une année haussière en 2019 », a-t-il souligné, ajoutant cependant que l’influence négative de la recrudescence des tensions commerciales sino-américaines continuera encore de planer sur le marché boursier national dans un avenir proche.