Les Etats-Unis ont menacé mardi d’imposer des droits de douane de 25 % sur des marchandises chinoises d’une valeur de 16 milliards de dollars, contraignant la Chine à riposter en appliquant le même taux pour le même montant de marchandises américaines, a annoncé le ministère chinois du Commerce (MOFCOM) mercredi. Les deux mesures entreront en vigueur le 23 août.

Ces droits de douane en réponse à la mesure prise par Washington, qui continue de brandir le bâton des droits de douane, vont gravement nuire à l’économie américaine, compromettant les relations commerciales sino-américaines mutuellement bénéfiques et faisant de l’animosité une nouvelle norme, ont déclaré des experts au journal Global Times

Avec ces initiatives américaines déraisonnables, les lois nationales ont une nouvelle fois supplanté les lois internationales établies de longue date, a déclaré le MOFCOM.

Le bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a annoncé mardi qu’il imposerait des droits de douane de 25 % sur des produits chinois d’une valeur de 16 milliards de dollars, selon son site internet. Cette dernière série de droits de douane intervient après l’entrée en vigueur de la première tranche de droits de douane de 34 milliards de dollars en Chine le 6 juillet. En juin, le président américain Donald Trump avait annoncé que son administration imposerait des droits de douane sur 50 milliards de dollars de produits chinois.

La nouvelle série de droits touche 279 articles, notamment des produits électroniques, plastiques et chimiques et d’autres composants industriels tels que des pièces détachées de machines, des accessoires et des instruments utilisés dans la fabrication de semi-conducteurs et de circuits intégrés électroniques.

La liste originale contenait 284 articles, mais cinq éléments ont été retirés de la liste, notamment des conteneurs, des quais flottants et des scies utilisées dans les scieries. Le bureau de l’USTR a retiré ces articles de sa liste initiale au terme d’une période de consultation publique et d’examen de 46 jours, estimant que cela causerait « un grave préjudice économique », a rapporté mercredi l'agence Reuters.

Cet ajustement intervient après que le gouvernement des Etats-Unis a reçu les contributions de ses puissantes associations et organisations industrielles et reflète les pressions économiques internes propres au pays, selon les experts.

Diao Daming, expert en études américaines et professeur associé à l’Université Renmin de Chine, a déclaré que les Etats-Unis tentent de gérer les dégâts infligés par les droits de douane. « Compte tenu des chiffres actuels, l'économie américaine est à son apogée, mais une tendance à la baisse est à venir », a-t-il anticipé dans une interview accordée au Global Times mercredi.

Au cours de l'exercice fiscal, la dette américaine devrait atteindre 107 % du PIB, tandis que son déficit devrait augmenter de 25 % en glissement annuel, a indiqué M. Diao, ajoutant que le développement économique du pays était entravé par ses propres politiques commerciales, susceptible de devenir encore plus draconiennes.

Le 11 juillet, les Etats-Unis avaient annoncé des droits sur des produits chinois d'une valeur de 200 milliards de dollars. Le taux avait été fixé à 10 %, mais depuis lors, Washington a surenchéri et menacé de le porter à 25 %.

« Si ce taux de droits de douane est imposé, cela affectera les deux parties, en particulier les consommateurs américains, car la menace risque de frapper durement les biens de consommation », a déclaré M. Diao, ajoutant que la Chine n’aura d’autre choix que de riposter en imposant des droits similaires sur les marchandises américaines.

Wang Jun, directeur adjoint du Département de l’information du Centre chinois des échanges économiques internationaux, a déclaré mercredi au Global Times qu’il était difficile de prédire le résultat de cette tendance croissante à la surenchère dans la guerre commerciale entre les deux plus grandes économies du monde. « La nouvelle série de droits devrait être imposée [le 23 août], mais il faut généralement deux ou trois mois pour en évaluer pleinement l'impact », a indiqué M. Wang, disant que les répercussions se feront ressentir lors des élections de mi-mandat début novembre aux Etats-Unis.

Alors que les frictions commerciales s'intensifient, le Quotidien du Peuple, le journal phare du Parti communiste chinois, a publié mercredi un article en première page pour encourager les Chinois à faire preuve de confiance dans leur capacité à surmonter les défis à venir.

L'article intitulé « Les tempêtes ne peuvent pas arrêter la volonté de créer une vie meilleure », retrace l'histoire de la République populaire de Chine, citant des exemples de victoires et de réalisations du pays pour encourager le public à ne pas perdre confiance devant les difficultés.

L'article exprime une confiance ferme dans la capacité et la légitimité du pays et de son peuple à rechercher une vie meilleure, et souligne que « l'hégémonie et le protectionnisme » visent à empêcher la Chine et son peuple d'atteindre cet objectif légitime. « Ces gens qui édifient des barrières tarifaires élevées et brandissent le bâton de l'hégémonie » se trouvent du mauvais côté de l'histoire et « à la fin, ils se débarrasseront du caillou qui leur fait mal au pied », remarque l'article.