Les mesures tarifaires agressives des Etats-Unis contre les produits chinois pousseront les fabricants chinois de matériel mécanique et électrique à stimuler davantage l'innovation dans l’ensemble de la chaîne industrielle, notamment dans des domaines tels que les nouveaux matériaux, la transformation et les techniques électroniques, ont affirmé mardi des responsables de l’industrie.

L'escalade du conflit commercial entre les deux pays a amené les entreprises et le gouvernement chinois à se rendre compte des parties et des technologies nécessaires à la Chine pour assurer sa sécurité industrielle et ses canaux d'exportation. Certains produits ne peuvent être obtenus que par l’auto-innovation et un processus de recherche prolongé, a déclaré Chen Bin, vice-président exécutif de la Fédération chinoise de l'industrie des machines (CMIF, pour China Machinery Industry Federation).

Le commerce des produits mécaniques et électriques entre la Chine et les Etats-Unis s’est élevé à 100 milliards de dollars en 2017, tandis que la Chine a expédié sur le marché états-unien 70 milliards de dollars de produits manufacturés comprenant des véhicules et des pièces industrielles, des câbles, des machines, ainsi que des équipements de pompes et de vannes, selon les données de la CMIF, basée à Beijing.

La Chine ayant des fondations de fabrication bien établies, elle ne dépend pas des machines et des pièces importées des Etats-Unis. L'Allemagne, la Suède, la France, le Japon et la Corée du Sud peuvent répondre à la demande du pays pour les diverses pièces et équipements industriels, a affirmé M. Chen.

En outre, les Etats-Unis ne permettent pas l’exportation vers la Chine de produits de haute technologie tels que les systèmes de navigation inertielle, les matériaux composites avancés et les équipements de communication haut de gamme.

Cependant, les fabricants chinois devaient être conscients que le secteur manufacturier états-unien représente non seulement les industries les plus avancées et les plus rentables, mais l’innovation aux Etats-Unis n’est pas atteinte par les efforts d’une seule entreprise: les industries du pays sont souvent concentrées dans une région particulière qui permet la collaboration et le partage des ressources.

En raison de ses lacunes dans les technologies de fabrication et les technologies connectées à Internet, la Chine ne peut toujours pas expédier des quantités importantes de véhicules de tourisme, de produits pétrochimiques et de machines électriques et électroniques sur le marché états-unien, a souligné la CMIF.

« Si nous arrivons à combler ces lacunes et investissons davantage dans ces secteurs, bon nombre de nos industries manufacturières seront plus performantes dans la chaîne industrielle mondiale et ne seront pas facilement menacées par les Etats-Unis », a affirmé Dong Yang, vice-président exécutif de l'Association chinoise des constructeurs automobiles.

Au cours des deux dernières années, les entreprises chinoises ont déjà réalisé des avancées technologiques dans la production de roulements de haute qualité pour les trains à grande vitesse, de cellules à hydrogène, d’éjecteurs de béton intelligents et de véhicules de transbordement de conteneurs. Mais les acteurs domestiques devraient contrôler davantage la chaîne de valeur de fabrication, comme leurs rivaux aux Etats-Unis et en Allemagne, a avancé M. Dong.

Alors que la Chine modernise son économie et sa structure de consommation domestique, la demande nationale de robots industriels, d'installations frigorifiques, de machines de construction, de composants hydrauliques, de produits de protection de l'environnement et antipollution a rapidement augmenté au cours des deux dernières années.

Les exportations totales du secteur chinois des machines se sont élevées à 686,7 milliards de dollars au premier semestre de 2018, en hausse de 14,9% par rapport à la même période de l’année précédente, tandis que les importations ont augmenté de 19,7% pour atteindre 455,7 milliards de dollars, selon la CMIF.