Les supporteurs de football chinois sont peut-être habitués à une Coupe du monde sans l’équipe de Chine, mais la Coupe du monde ne serait plus la même sans les supporteurs chinois. C’est particulièrement vrai pour la prochaine Coupe, organisée par l’un des voisins de la Chine.

La déception ayant suivi l’échec de la nation à se qualifier pour la Coupe du monde de la FIFA 2018 n’a pas empêché des dizaines de milliers de fans chinois de football de se rendre en Russie pour accomplir leur voyage de rêve footballistique.

Sur les 2403116 billets de la Coupe du monde émis entre le mois de septembre et vendredi dernier, 40251 ont été vendus à des supporteurs chinois, indique la FIFA. Cela fait d’eux le neuvième groupe le plus important en ventes de billets. Les supporteurs russes sont à la première place, avec 871797 billets, suivis par les Etats-Unis avec 88825 billets. Il reste encore 100000 billets disponibles à la vente.

Quelque 60000 amateurs chinois de football ont prévu d’assister aux matchs de la Coupe du monde, qui débutera jeudi, a indiqué Yuri Tsurkan, le président de l’Association de promotion du tourisme sino-russe: « Nous ne nous étions pas attendus à ce que la Chine, dont l’équipe ne participera pas au championnat, démontrerait un intérêt aussi fort. D’après notre association, il devrait y avoir entre 60000 et 70000 [supporteurs chinois]. »

M. Tsurkan a également souligné que la passion des fans chinois avaient « dépassé toutes les attentes » et que le nombre exact de ceux assistant aux matchs ne sera clair que lorsque la Coupe du monde sera terminée.

Zuo Ziyang, un amateur de football chinois, a demandé à son patron un congé pour aller regarder la compétition entre les puissances mondiales du football en Russie.

« Je n’ai pas de vacances à cette période et j’ai dû demander à mon patron un congé, explique-t-il. Bien entendu, j’ai choisi d’aller assister à la Coupe du monde plutôt que de travailler. J’arriverai à Saint-Pétersbourg le 13 juin et resterai cinq jours avec ma compagne pour regarder le match entre le Portugal et l’Espagne. Je vais également explorer le pays pour faire l’expérience de sa culture et de ses traditions. Evidemment, je supporte l’équipe de Chine et c’est dommage que nous n’ayons pas réussi à nous qualifier à nouveau, mais j’aime aussi l’équipe de France et j’espère qu’ils feront une bonne performance. »

Le transport gratuit sera proposé aux spectateurs et de nombreux sièges ont été réservés par les supporteurs chinois.

Le directorat en charge du transport pour la Coupe du monde de la FIFA 2018 a indiqué en avril, que 728 trains opérant sur plus de 30 lignes entre les 11 villes hôtes ont été réservés pour transporter gratuitement les supporteurs, rendant ainsi disponibles plus de 440000 places pour la Coupe du monde.

Pyotr Ivanov, le directeur général de la Federal Passenger Company, qui organise les trajets ferroviaires, a indiqué au mois de mai que l’entreprise avait enregistré une demande croissante de la part des supporteurs chinois. La plupart des billets gratuits ont été réservés par les supporteurs russes, suivis des supporteurs colombiens et argentins. Les supporteurs chinois se placent en sixième position, a-t-il fait savoir.

L’entrée en Russie a également été facilitée. Le document d’identification FAN ID exigé par les autorités russes permet d’obtenir un visa d’entrée gratuit en Russie pour les touristes étrangers, qui ont acheté leurs billets pour un match. Ceux-ci pourront entrer et rester sur le territoire russe dix jours avant le premier match et dix jours après le dernier.

Essor touristique

La passion des supporteurs chinois de football a engendré un essor considérable des touristes chinois en Russie.

Les ventes de billets pour les vols depuis la Chine vers Moscou et Saint-Pétersbourg ont augmenté de quasiment 50 %, tandis que les ventes globales de billets d’avion entre la Chine et la Russie ont augmenté de plus de 400 %, d’après Ctrip, l’opérateur de services de voyage en ligne le plus important de Chine.

Avec les spectateurs de la Coupe du monde, le nombre total de touristes chinois en Russie devrait atteindre les 100000 entre juin et août. Shanghai est le lieu d’où proviennent le plus grand nombre de touristes chinois, suivis par Beijing. D’autres sources majeures sont Guangzhou et Shenzhen dans la province de Guangdong, et Chengdu dans la province de Sichuan.

Ventes de billets

Les « hospitality packages » (« forfaits d’accueil ») officiels de la Coupe du monde, qui incluant des billets pour les matchs, se sont très bien vendus en Chine. Ceux-ci incluent également des services additionnels dans le placement, la restauration et les transports.

Beijing Shankai Sports International, la seule agence de vente autorisée par la FIFA en Chine, a vendu près de 10000 de ces forfaits depuis l’automne dernier avec différents niveaux de services d’accueil. Elle a atteint plus de 100 millions de yuans de recettes et multiplié par trois ses ventes de forfaits similaires par rapport au Championnat de la Ligue Europa (anciennement Coupe de l’UEFA) en 2016.

La Chine est devenue le deuxième plus grand acheteur de services d’accueil de la Coupe du monde après la Russie, selon Shankai Sports: « Ces services constituent un attrait puissant pour les supporteurs chinois aisés, leur permettant d’assister aux matchs à des places de choix réservées dans chaque stade, associé aux offres spéciales de services et de restauration, qui redéfinissent l’expérience du visionnage des meilleurs matchs en matière de confort et de style », explique Zheng Lai, son vice-président.

« Avec ou sans leur équipe nationale, la passion des supporteurs chinois pour le championnat et leur intérêt à aller voir leurs joueurs favoris en chair et en os à la Coupe de monde est toujours forte », ajoute ce dernier.

Shankai propose cinq niveaux de forfaits pour les supporteurs chinois, allant de 850 dollars (720 €) à 24900 dollars (21200 €).

Pas de problème de décalage horaire

Pour les supporteurs très éloignés de la Russie et ceux qui ne peuvent pas prendre de congés, il est possible de regarder la Coupe du monde à la télévision et sur Internet.

Contrairement à de nombreux autres championnats, les fans chinois n’auront pas à attendre les petites heures du matin pour regarder les matchs. Alors que la Coupe du monde de 2010 en Afrique du Sud et celle de 2014 au Brésil les faisaient se lever à des heures indues, la Coupe du monde en Russie a béni les supporteurs chinois avec un décalage horaire de seulement cinq heures entre Moscou et Beijing.

« Finalement, mes amis et moi n’aurons pas besoin de rester éveillés toute la nuit pour regarder la Coupe du monde, explique Zhu Zimu, un professeur d’anglais et fan de football. Je dois travailler pendant la Coupe du monde et ne peux donc pas aller en Russie. Cependant, contrairement aux fois précédentes, je ne suis pas préoccupé par le fait de regarder les matchs en direct à la télévision. »

« Le décalage horaire est acceptable et je pourrai apprécier chaque match avec mes amis. Ce sera également plus pratique si nous allons dans un bar et je n’aurai pas à m’inquiéter sur le fait d’être trop fatigué pour travailler le lendemain », ajoute M. Zhu.

Il s’agit également d’une bonne nouvelle pour les restaurants de Chine, qui ont déjà prévu toutes sortes de réductions et d’activités pour pousser les fans à venir regarder les matchs, tout en dégustant leur repas ou un verre.

Les dates de la Coupe du monde sont parfaites pour le restaurant d’écrevisses Daxialaile, car elles correspondent avec la meilleure saison pour sa spécialité.

« La Coupe du monde de juin à juillet est faite pour les écrevisses, explique Dai Jinsheng, le PDG de Daxialaile. Pour répondre à la demande des amateurs de la Coupe du monde, nous leur préparerons un environnement spécial incluant une décoration thématique et une télévision à écran large. Par ailleurs, un menu spécial écrevisse-bière sera proposé, de même que des réductions. D’autres activités et jeux sont également prévus. »