Les députés de la Chambre des communes britanniques ont confirmé mardi la date du 29 mars 2019 comme date du Brexit dans ce pays, rejetant un appel de la Chambre des Lords leur demandant de changer cette date.

Cette décision intervient alors que la Première ministre britannique Theresa May fait face à des contestations visant à lui ôter le contrôle de cette date de départ.

Les pairs de la Chambre des Lords avaient amendé la législation cruciale sur la sortie de l'Union européene (UE) qui donnait au Parlement le pouvoir d'adopter une date du Brexit, supprimant la date fixée par le gouvernement au 29 mars 2019.

La Chambre des communes a rejeté cette mesure par 326 voix contre 301, maintenant en place le calendrier prévu à l'origine par le gouvernement.