Le Premier ministre Li Keqiang pendant le sommet trilatéral qu'il a eu avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le président sud-coréen Moon Jae-in (ne figure pas sur la photo) au palais d'Akasaka, la résidence des hôtes de l'Etat, le 9 mai 2018 à Tokyo. (Photo fournie à chinadaily.com.cn)

Le Premier ministre Li Keqiang est rentré à Beijing vendredi après un voyage de six jours à l'étranger en Indonésie et au Japon, où un certain nombre de documents de coopération bilatéraux et trilatéraux ont été signés pour promouvoir l'intégration régionale et soutenir le libre-échange.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui a accepté l'invitation de Li Keqiang de se rendre en Chine à un moment approprié, a rencontré son homologue chinois à l'aéroport New Chitose de Sapporo, capitale de l'île d'Hokkaido.

Au cours des six derniers jours, Li Keqiang a effectué des visites officielles dans les deux pays et a participé à la septième réunion des dirigeants Chine-Japon-République de Corée à Tokyo. Il a également rencontré Moon Jae-in, président de la République de Corée, et l'empereur du Japon Akihito dans la capitale japonaise.

Le Premier ministre chinois a également participé à la cérémonie d'ouverture du troisième Forum des gouverneurs Chine-Japon avec Shinzo Abe à Sapporo.

L'amitié et la coopération entre la Chine et le Japon sont bénéfiques pour les deux voisins, la région et le monde, a déclaré Li Keqiang lors de la cérémonie d'ouverture. Cette année marque le 40e anniversaire de la signature du Traité de paix et d'amitié sino-japonais, et ses principes devraient guider le retour des relations bilatérales sur la bonne voie et offrir un énorme potentiel pour les échanges locaux, a-t-il souligné.

Ces échanges sont une partie cruciale des relations sino-japonaises et le Premier ministre a appelé à renforcer la coopération dans l'innovation et les industries de haute technologie. Les accords signés lors de la visite offrent plus d'espace pour la coopération entre les gouvernements locaux et les entreprises des deux pays, a ajouté Li Keqiang.

Le Premier ministre chinois a également appelé à explorer la collaboration sur les marchés tiers, en particulier dans la fabrication haut de gamme, et la poursuite de la coopération financière. La Chine et le Japon devraient signer un accord pour des échanges de devises dès que possible afin de faciliter les investissements, a-t-il ajouté.

La Chine se félicite des investissements japonais et les gouvernements locaux devraient créer un environnement d'affaires attrayant pour les investisseurs étrangers, a indiqué Li Keqiang.

De même, selon lui, Hokkaido est vital pour l'agriculture moderne et les industries de haute technologie du Japon, et la Chine aimerait importer davantage de produits agricoles sûrs et de haute qualité provenant de l'île.

La Chine ouvrira ses portes plus largement, comme l'a dit le président Xi Jinping lors du forum de Boao pour l'Asie, a rappelé Li Keqiang, qui a ajouté que les gouvernements locaux devraient aligner leurs avantages avec leurs homologues japonais pour parvenir à des résultats gagnant-gagnant.

De son côté, Shinzo Abe a précisé que Hokkaido était une destination populaire pour un grand nombre des 7,36 millions de visiteurs chinois venus au Japon l'année dernière. Par ailleurs, a-t-il dit, les échanges locaux entre les deux pays fournissent une force motrice pour stimuler l'amitié et dynamiser l'économie locale.

Douze gouverneurs des deux pays ont assisté au forum.

Les échanges locaux entre les deux pays ont commencé en 1973 lorsque Tianjin et Kobe sont devenues des villes jumelles. A ce jour, a déclaré Li Xiaolin, présidente de l'Association du peuple chinois pour l'amitié avec les pays étrangers, 251 paires de villes ont ce genre de liens. Le forum a également favorisé le développement social et économique des régions locales dans les deux pays et a contribué à renforcer les relations bilatérales stables, a-t-elle ajouté.

Enfin, les deux dirigeants ont visité une exposition organisée par le constructeur automobile Toyota avant d'arriver à l'aéroport de Sapporo.