La Chine a décidé de soutenir Hainan en développant l'île toute entière en une zone de libre-échange pilote, ainsi qu’en explorant et en promouvant progressivement la création d'un port de libre-échange aux caractéristiques chinoises.

Le président chinois Xi Jinping a fait cette annonce lors d’un discours prononcé vendredi après-midi à l’occasion d'un rassemblement pour commémorer le 30e anniversaire de la fondation de la province de Hainan et de la Zone économique spéciale (ZES) de Hainan.

Hainan sera la plus grande zone de libre-échange de Chine, bénéficiant d'une politique d'ouverture accrue, et sera le premier port de libre-échange du pays depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949.

« En tant qu'île isolée, Hainan ne pourra se développer et rattraper le rythme de la croissance du pays qu’en ayant le plus haut degré d'ouverture au monde », a déclaré Chi Fulin, directeur de l'Institut chinois pour la réforme et le développement, basé à Hainan.

M. Chi, 67 ans, est un ancien fonctionnaire qui a quitté Beijing pour Hainan en octobre 1987, faisant partie des 100000 employés venant de tout le pays qui se sont rendus dans cette nouvelle province à la fin des années 1980 pour trouver des opportunités et la fortune.

Autrefois une région reculée et sous-développée, Hainan est devenue l'une des provinces les plus ouvertes et les plus dynamiques de Chine ainsi qu’une destination touristique de premier plan.

Le discours de M. Xi a souligné les avantages spéciaux de Hainan - dont son statut de plus grande ZES de Chine, sa situation géographique unique et le meilleur environnement écologique du pays – comme raisons pour faire d’elle une zone pilote pour l’approfondissement de la réforme et de l'ouverture.

Le président Xi a exhorté la province à donner la priorité à l'ouverture, à mettre en œuvre une stratégie d'ouverture plus proactive, à accélérer la mise en place de nouvelles institutions d'une économie ouverte, et à faire de nouvelles avancées dans la poursuite de l'ouverture.

Des échanges au niveau international dans le domaine de l'énergie, du transport maritime, des matières premières et du commerce du carbone seront établis à Hainan. L'île se concentrera également sur le développement des industries de services modernes telles que le tourisme, Internet, la santé, la finance et l'organisation de conférences et d'expositions.

Qian Jiannong, ancien vice-président de Fosun International Limited, investisseur de la première station Atlantis en Chine, a de grands espoirs pour l'avenir de Hainan.

« Hainan est la seule province insulaire tropicale de Chine. L'ère des circuits touristiques est révolue, et l'ère du loisir et des complexes touristiques approche », a déclaré M. Qian. La station Atlantis, d'une superficie de 540000 mètres carrés, a reçu un investissement de 11 milliards de yuans (1,75 milliard de dollars), et devrait ouvrir ses portes d'ici la fin du mois à Sanya, la plus célèbre station balnéaire de Hainan.

« Le potentiel de croissance de Sanya et de toute l'île de Hainan est énorme », a affirmé le directeur général de la station, Heiko Schreiner.

Le plus grand terrain d'essai pour la réforme

Hainan étant la plus petite province mais la plus grande ZES de Chine, elle constitue un terrain d'essai idéal pour la réforme et l'ouverture du pays.

Au début des années 1990, elle abritait la première société privée cotée en Chine ainsi que la Zone de développement économique de Yangpu, première zone de développement approuvée par le gouvernement chinois pour être louée à des investisseurs étrangers.

C'est également la seule province du pays à ne pas avoir de stations de péage sur ses autoroutes, en raison d'une réforme de 1994.

Depuis 2001, la ville de Bo’ao est devenue le site permanent de la Conférence annuelle du Forum de Bo’ao pour l'Asie, soit le premier site permanent d'une conférence internationale en Chine. En 2005, Hainan a été la première province à supprimer la taxe agricole, vieille de plusieurs siècles.

La stratégie nationale consistant à faire de Hainan une destination touristique internationale a accéléré son développement depuis 2010, attirant des investissements et des infrastructures telles que des voies de chemin de fer à grande vitesse, des hôtels, des biens immobiliers commerciaux haut de gamme et des installations touristiques.

« Visant à devenir le premier port de libre-échange chinois, Hainan entamera le nouveau cycle de réforme du pays à plus grande échelle et dans des zones plus étendues », a déclaré Fu Xuanchao, chef de la commission provinciale de développement et de réforme.

Avec la hausse des flux de personnes, de biens et de capitaux due aux politiques d'exonération de la zone de libre-échange et du port, Hainan devrait être un point pivot reliant la Chine continentale aux pays d’Asie du Sud-Est, a affirmé Lin Jian, président de Hainan Ganghang Holding Limited Company, une entreprise locale de transport et de logistique.

« Je pense que Hainan sera une île très internationale et modernisée dans une trentaine d’années », a déclaré Chi Fulin, qui a été chef du bureau provincial de la recherche sur les politiques dans ses premières années à Hainan, avant de devenir universitaire.