La China Aerospace Science and Technology Corp (CASC), un des leaders du domaine de l’espace, commencera à construire la plus grande constellation de satellites du pays cette année, prévoyant d’offrir des services de communication aux utilisateurs à travers le monde entier.

Une fois achevée, la constellation Hongyan comptera plus de 320 satellites en orbite terrestre basse, capables de fournir un service d'appel téléphonique et un accès Internet haut débit aux utilisateurs du monde entier, selon l'Académie chinoise des technologies spatiales, qui fait partie de la CASC.

Les principales parties du réseau - 54 grands satellites de communication - seront lancés avant la fin de 2023, puis 270 petits satellites seront placés en orbite pour compléter le réseau. Ensemble, ils formeront un système à portée mondiale, a affirmé la compagnie.

Actuellement, le plus grand réseau satellitaire de Chine est le système de navigation satellitaire Beidou, qui compte près de 30 satellites actifs et en comptera 35 d'ici la fin de 2020, lorsqu'il offrira une couverture mondiale.

Zhang Hongtai, président de l'académie, a déclaré que son établissement lancera un satellite cette année pour démontrer les technologies qui seront utilisées par le réseau Hongyan.

« Le satellite de démonstration technologique travaillera en orbite à environ 1100 kilomètres d’altitude pour vérifier la compatibilité du satellite Hongyan en orbite basse ainsi que sa capacité de transmission de données », a-t-il indiqué.

Ensuite, l'académie lancera six satellites Hongyan avant 2020 pour construire un système régional visant à tester les liaisons de données inter-satellites, a fait savoir M. Zhang, ajoutant que lorsque les 54 grands satellites - dont les six déjà en orbite - seront tous en place, ils commenceront à fournir des services d’appel téléphonique aux utilisateurs globaux.

Lorsque les 270 petits satellites seront lancés et opérationnels, le réseau Hongyan commencera à offrir un accès Internet haut débit aux utilisateurs, a précisé le chercheur, sans donner d’échéance précise.

Le réseau Hongyan mettra fin aux difficultés des utilisateurs à passer un coup de téléphone ou à utiliser Internet lorsqu'ils se trouvent dans des régions désertiques ou montagneuses reculées. La constellation de satellites aidera également le système Beidou à améliorer son signal et à améliorer la précision du positionnement, selon M. Zhang.

En plus du réseau Hongyan, la CASC prévoit d'envoyer un satellite récupérable dans les deux prochaines années afin de servir les clients commerciaux qui espèrent utiliser le satellite pour des expériences biologiques ou pharmaceutiques dans l'espace, a-t-il ajouté.