La Chine est devenue un leader mondial du secteur du vélo en partage sous l'impulsion des entreprises locales qui ont intensifié leurs efforts pour étendre le modèle économique en plein essor aux marchés étrangers, affirme un nouveau rapport.

Le rapport, publié mercredi par l'institut de recherche mobile Cheetah Lab, montre que le géant chinois du vélo en partage Ofo domine l'industrie à l'échelle mondiale, enregistrant le taux d'utilisation active hebdomadaire le plus élevé. Son principal rival, Mobike Technology Co Ltd, se classe deuxième.

Le taux d'utilisation active hebdomadaire mesure le nombre d'utilisateurs actifs de l'application chaque semaine divisé par le nombre total d'utilisateurs actifs hebdomadaires dans l'ensemble de l'industrie du partage de vélos sur la plateforme Android. Le rapport indique que ce taux a augmenté de 2440 % sur le marché international au cours du dernier trimestre 2017.

« Il y a beaucoup d'espace de croissance sur le marché du vélo en partage, en particulier sur les marchés étrangers, sur lesquels les entreprises chinoises deviendront la force motrice », a déclaré Quan Jing, président exécutif de Cheetah Lab.

Selon le rapport, le nombre d'utilisateurs de vélos en partage au niveau mondial est passé à 227 millions en 2017 et devrait atteindre 306 millions d'ici 2019. Cheetah Lab a souligné l'énorme potentiel des marchés étrangers, estimant que l'industrie du vélo pourrait voir une multiplication par cinq ou dix des utilisateurs étrangers au cours des deux prochaines années.

Cheetah Lab a noté que l'Asie, qui comprend le deuxième pays le plus peuplé du monde, l'Inde, deviendra un champ de bataille très disputé pour diverses sociétés de location de vélos à l'avenir.

M. Quan a déclaré lors d'une réunion récente à Beijing qu'aujourd'hui que la concurrence s'intensifie sur le marché local, les entreprises chinoises cherchent de plus en plus d'opportunités à l'étranger pour créer une nouvelle dynamique.

Mobike, dont le siège est à Beijing, a annoncé mercredi le lancement officiel de ses services de location de vélos dans les rues de la capitale chilienne, Santiago, avec l'intention de créer progressivement 100 places de stationnement intelligentes.

Les vélos en partage orange sans stations de Mobike encombrent aujourd'hui les trottoirs de plus de 200 villes a Singapour, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Australie.

Les utilisateurs sur les marchés étrangers pourront scanner un code QR via l'application téléchargée et payer en ligne en utilisant un smartphone.

La décision a été annoncée juste après qu'Ofo est arrivé en Corée du Sud. Actuellement, Ofo compte plus de 10 millions de vélos dans plus de 250 villes à travers 21 pays tels que la Russie, l'Inde et la Malaisie.

Zhang Xu, expert en mobilité basé à Beijing, a déclaré dans une interview au China Daily que l'expansion à l'étranger des entreprises de partage de vélos les aiderait à étendre leur influence sur ces marchés, mais qu'elles devraient aussi surmonter des défis et des incertitudes liés aux politiques et aux habitudes locales.