8 février 2018, province de Shanxi: deux touristes étrangers dans le flux de Chinois rentrant chez eux pour les vacances de la fête du Printemps, à la gare ferroviaire de Taiyuan dans le nord de la Chine. [Crédit photo: IC]

L’enthousiasme des touristes de la partie continentale de la Chine devrait atteindre de nouveaux sommets au cours des prochaines vacances de la fête du Printemps, tandis que la demande en tourisme intérieur sera plus modérée.

Cette année, Sun Xiaoguang, un homme d’une cinquantaine d’années originaire de Changchun dans la province de Jilin (nord-est), prévoit de se rendre au Vietnam avec ses sœurs pour la fête du Printemps. C’est la première qu’il a décidé de passer sa semaine de vacances en voyage à l’étranger.

« J’ai toujours voulu voyager à l’étranger pour la fête du Printemps, mais par le passé, je devais économiser pour mes enfants... et bien entendu, j’étais aussi habitué à la tradition de se retrouver avec sa famille et ses amis. Cette année, je veux essayer quelque chose de différent. Mes sœurs me soutiennent dans cette idée et nous voulons voir autre chose que ce que nous pouvons voir [ici] », explique-t-il.

Selon lui, les transports intérieurs au cours des vacances nationales impliquent souvent d’affronter une « marée humaine » et les services de tourisme à l’étranger « ont des standards plus élevés comparés à ce qui se pratique en Chine ».

Une employée de bureau basée à Beijing, souhaitant rester anonyme, indique qu’elle se rendra cette année en Afrique du Sud pour la fête du Printemps. Ce sera également la première fois, qu’elle voyagera à l’étranger à cette période de l’année. « Je veux découvrir la faune sud-africaine et les vacances de la fête du Printemps sont un moment approprié », précise-t-elle.

Lundi, les données de la plateforme de voyages en ligne Ctrip montrent que le tourisme émetteur occasionnerait cette année 6,5 millions de voyages pour la fête du Printemps, contre 6,15 millions l’année dernière.

Payer pour la qualité

Avec l’augmentation de leur pouvoir d’achat, les touristes de la partie continentale de Chine attachent davantage d’importance à la qualité des services du tourisme à l’étranger, qu’au prix.

L’employée de bureau de Beijing indique ainsi avoir payé des services sur mesure pour son voyage en Afrique du Sud: « J’ai fait la liste des endroits où je veux aller et l’agent de voyage m’a aidée à préparer l’itinéraire », explique-t-elle, ajoutant que la qualité du service touristique est ce dont elle se soucie le plus.

Même s’il a préparé un budget pour son voyage à l’étranger, Sun Xiaoguang note que ce ne serait pas un problème de dépenser plus que prévu.

Wang Wei, le cofondateur de la société spécialisée dans les services de voyages à l’étranger Shenzhen Xinyoutianxia Travel Service, explique que les voyageurs chinois préfèrent aujourd’hui le tourisme à l’étranger « de haut niveau », qui présente davantage de flexibilité et des groupes touristiques plus restreints.

Selon lui, le nombre de commandes de voyages à l’étranger a augmenté cette année d’environ 10 % dans son entreprise pour la fête du Printemps.

Les données de Ctrip montrent également que les voyageurs chinois devraient dépenser cette année une moyenne de 9500 yuans (1220 €) par personne pour les voyages à l’étranger au cours de la fête du Printemps, un niveau relativement similaire à celui de l’année dernière.

Stabilité du tourisme récepteur

Comparé à la hausse du tourisme émetteur, le marché du tourisme récepteur devrait être relativement plus calme cette année, note Sally Si, directrice des ventes chez Travelchinaguide.com, un site internet spécialisé dans les services de tourisme intérieur dont l’entreprise est basée à Xi’an.

« L’hiver est souvent une basse saison pour les touristes étrangers, explique-t-elle. De plus, même si de plus en plus de touristes étrangers savent ce qu’est la fête du Printemps, celle-ci n’attire pas suffisamment [les touristes étrangers en Chine à cette période] ».

Les données de son entreprise indiquent cependant que le nombre global de voyageurs étrangers réservant des billets d’avion et de train en Chine pour les prochaines vacances de la fête du Printemps a augmenté par rapport à la même période l’année dernière. Pour autant, la demande en voyages dans le pays reste à peu près équivalente.

« Tout d’abord, de plus en plus d’étrangers ne viennent pas uniquement en Chine pour faire du tourisme, mais aussi pour d’autres raisons, comme les voyages d’affaires. Les touristes étrangers recherchent également une expérience plus profonde de la Chine et ils ne comptent aujourd’hui pas tellement sur les agents de voyages chinois », explique-t-elle.

Davide D’Ambrosi est italien. Il prévoit de passer la prochaine fête du Printemps en Chine, pas pour le tourisme, mais parce qu’il se va se marier avec une chinoise. Il profitera cependant de cette opportunité pour visiter certaines villes proches du village natal de sa femme.