4 décembre 2017 : parterre de fleurs pour accueillir le forum Fortune Global à Guangzhou, dans la province méridionale chinoise du Guangdong. [Crédit photo : Xinhua]

L’ouverture et l’innovation domineront l’agenda du forum Fortune Global de cette année, qui se déroulera du 6 au 8 décembre à Guangzhou. Les hauts responsables des plus grandes entreprises du monde entier se rassembleront dans la ville chinoise, soulignant le rôle grandissant de la Chine en tant que défenseur ardent de la mondialisation et de l’innovation dans le commerce international.

C’est la cinquième fois que le magazine Fortune a choisi une ville chinoise pour organiser ce forum prestigieux, depuis que l’événement fut créé en 1995. Cela ne reflète pas seulement l’attention et l’intérêt forts et continus de la part des PDG internationaux dans le marché chinois, mais il s’agit également d’une manifestation de l’influence croissante du pays dans l’économie et le commerce mondiaux.

Les discussions se concentreront sur le thème « Ouverture et innovation : modeler l’économie mondiale ». Les principaux chefs d’entreprises du monde entier partageront leurs points de vue avec leurs homologues chinois sur des sujets incluant les dernières tendances de la révolution technologique, les perspectives de l’économie mondiale ou encore la façon dont les multinationales doivent se positionner à une époque où la mondialisation est remise en cause.

Le thème du forum de Guangzhou coïncide également avec les principaux messages du rapport prononcé en octobre par le secrétaire général Xi Jinping, lors du XIXe Congrès national du PCC. Ce rapport soulignait que l’ouverture et l’innovation faisaient partie des clés pour que la Chine puisse réaliser avec succès sa transition économique et une croissance durable.

Les participants au forum de Guangzhou devraient également échanger sur les perspectives de la deuxième économie mondiale, les implications de la classe moyenne grandissante de la Chine, l’urbanisation rapide, le développement des technologies numériques, ainsi que la façon dont l’initiative chinoise des nouvelles Routes de la soie devrait refaçonner le commerce mondial.

Les économistes et les observateurs estiment que la mise en commun avec l’expérience internationale de la sagesse et la pratique chinoises sur le développement bénéficiera au futur développement mondial.

« Le monde doit actuellement faire face à plusieurs questions critiques, incluant le manque de dynamique interne pour la croissance et le développement, ainsi qu’un sentiment croissant de rejet de la mondialisation », explique Xu Hongcai, l’économiste en chef adjoint du Centre de Chine pour les échanges économiques internationaux.

Celui-ci ajoute que « la Chine a proposé des solutions, comme l’initiative des nouvelles Routes de la soie, qui visent à créer une plateforme de coopération internationale plus ouverte et plus inclusive, afin d’alimenter un nouveau cycle de développement ».

Alan Murray, directeur en chef de contenu (ou CCO pour chief content officer) de Time Inc. et président du magazine Fortune, a déclaré que le forum de Guangzhou serait une démonstration puissante de l’importance du commerce mondial et du profond changement que la technologie apporte aux entreprises internationales à une époque où la mondialisation est remise en cause.

« Guangzhou représente la porte méridionale de la Chine sur le monde. C’est l’endroit idéal pour le forum Fortune Global 2017. En tant que centre du commerce international pendant de nombreux siècles, Guangzhou est à la fois un symbole reconnu et une manifestation moderne de la participation chinoise dans le commerce mondial », a-t-il expliqué dans le magazine Fortune.

En ce qui concerne l’innovation, un autre thème majeur du forum de Guangzhou, la Chine est passée du statut d’ « imitateur » à celui de leader dans les domaines du e-commerce et de la technologie financière (fintech), grâce à la numérisation rapide du pays et à la croissance fulgurante du taux de pénétration des services mobiles et numériques.

Certains des points forts du forum incluront la participation de Jack Ma, le fondateur du géant chinois du e-commerce Alibaba, et Pony Ma, le PDG de Tencent Holdings, une autre entreprise majeure de l’Internet en Chine rivale d’Alibaba.

Il sera intéressant de les voir interagir avec d’autres dirigeants d’entreprises internationales et partager leurs points de vue sur l’entrepreneuriat et les perspectives de la Chine et du monde. Les participants au forum de Guangzhou échangeront également leurs idées sur les technologies les plus « transformatives » à venir, l’impact de la Chine en tant qu’innovateur majeur émergent, ainsi que la façon dont les technologies vont influencer l’évolution du développement.

La Chine constitue d’ores et déjà un marché leader pour le capital-risque dans les technologies comme la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle, les véhicules autonomes et les imprimantes 3D, avec près d’un tiers des « licornes » mondiales (c’est-à-dire des startups valorisées à plus de 1 milliard de dollars) provenant de Chine, selon l’entreprise mondiale de conseil McKinsey & Company.

« Le marché chinois en lui-même exige une capacité à l’innovation, qui n’existait pas auparavant », souligne Jonathan Woetzel, un partenaire senior chez McKinsey & Company. Selon lui, ce sont les entreprises privées, l’entrepreneuriat et l’environnement réglementaire, qui ont alimenté l’innovation en Chine.