Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré jeudi que l'intrusion d'un destroyer antimissile américain dans les eaux territoriales chinoises violait le droit international et les lois chinoises, portant gravement atteinte à la souveraineté et à la sécurité de la Chine et mettant en danger la vie des soldats en première ligne.

Sous le prétexte de la « liberté de navigation », le destroyer USS John S. McCain a navigué dans les eaux près des récifs et îlots des îles Nansha (Spratleys), et ce sans l'approbation de la Chine, a indiqué le ministère dans un communiqué publié sur son site internet jeudi dernier.

La Chine a envoyé des avertissements au destroyer et l'a exhorté de partir, ajoute le communiqué.

« La Chine est très mécontente de cette situation et abordera le sujet avec la partie américaine », a annoncé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang. « Les provocations des Etats-Unis pourraient obliger la Chine à prendre des mesures pour accroître ses capacités de défense ».