La CNPC a conclu des accords d'une valeur de 20 000 dollars lors du Forum historique tenu à Beijing

La Chine a conclu une série d'accords énergétiques d'une valeur de 20 milliards de dollars avec les économies participant au Forum de « La Ceinture et la Route » pour la coopération internationale, qui s'est conclu lundi à Beijing, selon Wang Yilin, président de la China National Petroleum Corp (CNPC), plus grande société pétrolière et gazière du pays.

Les accords signés au cours du forum comprennent, entre autre, une prise de participation de la Saudi Arabian Oil Co dans la raffinerie de la CNPC au Yunnan, un accord de 4 milliards de dollars pour une usine de traitement de gaz naturel en Azerbaïdjan avec la State Oil Co of Azerbaïdjan, des projets de stockage de gaz et d'électricité produite à partir de gaz avec Gazprom PJSC en Russie, et un projet géothermique au Kenya, a-t-il précisé.

« La CNPC approfondira la coopération avec les économies participant à l'initiative de "La Ceinture et la Route" dans le secteur du pétrole et du gaz, en promouvant de manière constante la coopération en matière d'énergie et d'infrastructures », a déclaré mardi Wang Yilin lors de la table ronde sur la coopération pétrolière et gazière en marge du Forum de « La Ceinture et la Route ».

Les principales entreprises pétrolières de Russie, du Kazakhstan, d'Azerbaïdjan, d'Irak, d'Ouzbékistan, du Soudan, du Myanmar et de Chine ont participé à la table ronde.

Zhao Huirong, chercheur à l'Académie chinoise des sciences sociales, a affirmé que la coopération énergétique est le point culminant de l'initiative de « La Ceinture et la Route », et a ajouté que le secteur de l'énergie offre des retombées prometteuses dans la coopération à l'étranger.

La CNPC compte actuellement plus de 50 projets conjoints dans 19 pays et régions participant à l'initiative de « La Ceinture et la Route », y compris en Russie, au Kazakhstan, au Turkménistan, en Irak, en Iran, en Indonésie et à Singapour.

L'entreprise a révélé que sa production propre de pétrole et de gaz avait dépassé les 59 millions de tonnes en 2016.

Elle attend également avec impatience de coopérer avec les Etats-Unis, car elle cherche à importer davantage de pétrole brut et de gaz naturel et envisage de participer aux exportations de GNL (gaz naturel liquéfié) aux Etats-Unis.

Alors que la Chine, qui est le plus grand consommateur d'énergie du monde, cherche à diversifier davantage son approvisionnement en brut, les Etats-Unis ont de grandes chances d'être l'une de ces sources en raison de leurs riches ressources pétrolières et gazières.

Le président de la CNPC a déclaré que la société devrait accélérer la coopération avec les pays sources pour développer des actifs afin de répondre aux besoins croissants de pétrole et de gaz en Chine.

La Chine a en octobre dernier dépassé les Etats-Unis en tant que premier importateur de pétrole au monde, et a dépassé le Canada en tant que premier acheteur de pétrole américain en février.

Li Li, directeur chargé de la recherche énergétique chez ICIS China, société de conseil qui fournit une analyse du marché de l'énergie chinois, a déclaré que le gaz naturel américain a un prix raisonnable, ajoutant qu'il est mutuellement bénéfique de mener une coopération pétrolière et gazière.