La fête du Printemps de 2023 promet d’être unique, car il s’agit d’une année de retour, de souvenir et de lâcher prise, une année de nouveau départ vers un avenir plus dynamique à la suite de l’optimisation par la Chine de ses mesures contre le Covid-19, le pays se sortant progressivement du nuage de l’épidémie.Au cours des trois dernières années, le Covid-19 a perturbé pour beaucoup de Chinois les plans de réunions familiales pour la fête du Printemps. Cette année, la joie refoulée de pouvoir rentrer chez soi se fait largement ressentir parmi les millions de passagers dans les aéroports et les gares qui ont hâte de retrouver leur famille, avec le retour également d’une certaine frénésie précédant le nouvel an chinois.

La solidarité et le travail acharné ont aidé le pays à surmonter trois années de lutte ardue contre le Covid-19, lui permettant de sortir de la peur et de l’incertitude apparues avec le nouveau coronavirus. Alors que la plus importante fête de Chine approche, le pays annonce un retour en fanfare vers un avenir plus vigoureux et radieux, prêt à laisser derrière lui les difficultés des trois dernières années.Même si le risque de Covid-19 reste latent, la période de pic des voyages, appelé « Chunyun », a évité le « moment le plus sombre » de l’épidémie de Covid-19 de la Chine, avec des infections et des cas graves ayant déjà atteint leur pic au niveau national.

Après avoir supprimé les mesures de contrôle les plus strictes contre le Covid-19, le pays a progressivement fait passer sa gestion de l’épidémie de la Classe A à la Classe B et la croissance de son économie est largement anticipée, en premier lieu grâce à la libération de la vitalité de la consommation. D’après les économistes, la forte dynamique apportée par la fête du Printemps dans l’activité économique devrait permettre à l’économie chinoise de rebondir avant le deuxième trimestre de 2023. Au cours des trois dernières années, la Chine a accumulé des expériences et optimisé de façon continue sa réponse épidémique. Avec l’arrivée de Chunyun, un grand nombre de personnes travaillant en dehors de leur province d’origine se préparent désormais à rentrer chez eux. « Nous avons droit à une réunion joyeuse pour cette fête du Printemps », explique ainsi Mme Chen, qui est originaire du Hubei et vit à Beijing.Cependant, tout le monde ne pourra pas profiter du bonheur de retrouver sa famille. « Cela fait trois ans que je ne suis pas rentrée chez moi pour la fête du Printemps. Cela sera la quatrième année », explique ainsi le Dr Chen, médecin dans un xian de Chongqing, qui travaillera pendant toute la durée des vacances.Alors que le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter dans le xian, l’hôpital a demandé aux médecins de rester à leur poste au cours des vacances. Le Dr Chen explique que son hôpital accueille actuellement cinq fois plus de patients atteints de fièvre que lors des années précédentes.« Parfois, nous travaillons plus de dix heures par jour sans prendre de pause. La plupart des patients sont des personnes âgées », explique-t-elle. Le Dr Cheng aimerait bien voyager avec son fils de 3 ans pour la fête du Printemps. « Hélas, je n’ai pas le temps et cela serait risqué car je travaille dans un hôpital. Je vais donc juste rester par ici un moment », soupire-t-elle.Mercredi, à l’occasion d’une discussion par visioconférence au Palais de l’Assemblée du Peuple à Beijing avec des personnes de tout le pays en amont de la fête du Printemps, le président Xi Jinping a présenté ses vœux festifs à tous les Chinois.S’exprimant avec des travailleurs médicaux et un patient âgé du Premier hôpital affilié de l’Université médicale de Harbin situé dans la province de Heilongjiang (nord-ouest), Xi Jinping a expliqué que face à la dernière vague d’infections de Covid-19, les travailleurs médicaux avaient travaillé pendant de longues heures sous une forte pression et subi une charge excessive dans le traitement des patients.« Nous sommes désormais entrés dans une nouvelle phase de réponse au Covid-19. Même si des défis subsistent, la lumière de l’espoir se trouve juste devant nous. La persévérance nous permettra de remporter la victoire », a-t-il déclaré.