img0

(Xinhua/Jin Liangkuai)

« La pratique du principe “un pays, deux systèmes” à Hong Kong au cours des 25 dernières années s'est avérée fructueuse, scientifique, faisable et viable », a soutenu Leung Chun-ying, ancien chef de l’exécutif de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong.

« Lorsque Hong Kong est revenu à la patrie le 1er juillet 1997, les Hongkongais ont pu continuer d’utiliser le dollar hongkongais comme monnaie légale, ce qui est sans précédent dans le monde et a été bien mis en place », a déclaré M. Leung, qui est aussi vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), le principal organe consultatif politique du pays.

« Hong Kong a également conservé son statut de centre financier et commercial international au cours des 25 dernières années. Alors que le dollar hongkongais a circulé normalement et s'est échangé librement dans la ville, Hong Kong possède également le plus grand marché offshore du renminbi et le plus grand pool de dépôts », a indiqué M. Leung dans une interview avant le 1er juillet, qui marquera le 25e anniversaire du retour de Hong Kong sous le giron de la Chine.

« Alors que Hong Kong jouit d'un haut degré d'autonomie et d'un haut degré de confiance de la part du gouvernement central chinois, il est d'autant plus nécessaire et impératif de veiller à ce que le principe des “patriotes administrant Hong Kong” soit mis en œuvre », a-t-il avancé.

M. Leung a soutenu que ce principe « est parfaitement justifié, comme dans toute société où les personnes qui administrent les affaires locales sont des patriotes ».

Selon lui, « dans le passé, en raison de failles dans le système électoral, certains membres du Conseil législatif (LegCo), du Comité électoral et des Conseils de district n'étaient pas des patriotes, et certains membres sont même allés à l'étranger pour demander à des gouvernements étrangers de sanctionner Hong Kong, ce qui est inconcevable et inouï ».

« Après la mise en œuvre de la Loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong et les réformes électorales, la ville dispose maintenant d'un environnement stable pour rassurer les investisseurs locaux, de la partie continentale de la Chine et étrangers, tandis que les parents de Hong Kong ont également davantage confiance dans l'environnement éducatif de la ville », a avancé M. Leung.

Il a affirmé que « le plus grand groupe d'intérêt dans la société humaine est le pays individuel. Cependant, pendant plus de 100 ans sous la domination britannique, le gouvernement britannique n'a pas voulu que les Hongkongais saisissent la notion de pays, de sorte que l'ensemble de la société hongkongaise et des Hongkongais doivent rattraper cela ».

« Voir, c'est croire. Pour aider les jeunes de Hong Kong à comprendre correctement l'histoire et le développement actuel du pays, ils doivent voir la partie continentale de la Chine par eux-mêmes », a déclaré M. Leung.

Il a suggéré que les étudiants de Hong Kong qui se sont rendus dans la partie continentale de la Chine il y a trois ou cinq ans devraient y retourner, pour voir les changements et visiter plus d'endroits, et ils devraient le faire plus fréquemment, car les villes de la partie continentale de la Chine se développent rapidement.

M. Leung a affirmé avoir visité la province chinoise du Guangdong (sud) environ 100 fois au cours des cinq dernières années et avoir passé environ 70% de ses heures de travail dans la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao.

« J'ai vraiment mis en avant cela pour encourager les Hongkongais, en particulier les jeunes, à se rendre dans le Guangdong afin de le voir par eux-mêmes dès que les restrictions de voyage liées à la pandémie de COVID-19 seront terminées », a-t-il indiqué. « Il y existe de nombreuses opportunités pour les Hongkongais de tous les horizons, secteurs économiques et tranches d'âge. »

« Alors que la Chine atteint un développement solide et rapide, les jeunes de Hong Kong qui souhaitent poursuivre leur développement sont encouragés à traverser la rivière Shenzhen et à trouver une scène beaucoup plus grande pour leur carrière », a-t-il déclaré.

« Parallèlement, en tant que région administrative spéciale, Hong Kong peut également contribuer au développement de la partie continentale de la Chine », a ajouté M. Leung.