Les lycéens hongkongais en Terminale gardent les yeux sur leurs prochaines destinations d'études, alors que les résultats de l'examen du diplôme d'enseignement secondaire (DSE) de Hong Kong de cette année seront publiés en juillet, et il est attendu que la partie continentale de la Chine reste leur premier choix.

Selon la dernière enquête menée par l'autorité de l’éducation de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, la partie continentale de la Chine se classe en tête des destinations des candidats universitaires de la ville.

Des experts ont affirmé que cela était dû aux politiques attrayantes pour les étudiants de Hong Kong ainsi qu'aux avantages des spécialités et disciplines de certaines universités de la partie continentale de la Chine sur le marché.

En avril, le Bureau de l'éducation de Hong Kong a publié une enquête à ce sujet. Selon cette enquête, en 2021, 5645 diplômés du secondaire ont quitté Hong Kong pour poursuivre leurs études, ce qui représente plus de 14% des diplômés du secondaire de Hong Kong qui ont poursuivi leurs études à temps plein.

De plus en plus d'étudiants se sont rendus dans la partie continentale de la Chine ces dernières années, passant de 1229 en 2019 à 1985 en 2021, soit une augmentation de 61,5%. Les diplômés de Hong Kong arrivant dans la partie continentale de la Chine représentaient environ 35%, se classant au premier rang parmi les étudiants quittant Hong Kong pour poursuivre leurs études, suivis de 22,2% vers Taïwan et de 21,8% vers le Royaume-Uni.

En janvier, environ 18 430 étudiants de Hong Kong poursuivaient des études supérieures dans la partie continentale de la Chine, en hausse de 11,3% par rapport à 2021.

Au cours de la période du 13e Plan quinquennal (2016-2020), le ministère chinois de l'Éducation a continué d'élargir les canaux permettant aux étudiants de Hong Kong, de Macao et de Taïwan d'étudier sur la partie continentale de la Chine, avec plus de 400 universités qualifiés pour recruter des étudiants de ces trois endroits.

Les diplômés du secondaire de Hong Kong titulaires du DSE sont exemptés de passer le gaokao (examen national d'entrée à l’université) pour entrer dans les universités de la partie continentale de la Chine.

Ils peuvent également s'inscrire en passant des examens d'admission conjoints organisés par les universités de la partie continentale de la Chine pour les étudiants de Hong Kong, Macao et Taïwan.

Les universités de la partie continentale de la Chine accepteront également les recommandations des présidents des écoles de Hong Kong et fourniront des quotas spéciaux pour les étudiants de la RAS de Hong Kong.

Li Xiaobing, expert des affaires de Hong Kong, Macao et Taïwan à l'Université de Nankai, a déclaré mardi au Global Times qu'attirer et encourager les étudiants de Hong Kong à poursuivre leurs études sur la partie continentale de la Chine avec des politiques de soutien était une considération à long terme.

« Ce n'est que grâce à une expérience immersive et pratique sur une longue période que ces étudiants pourront avoir une compréhension et une reconnaissance profondes de leur pays », a soutenu M. Li, avançant « que les étudiants de Hong Kong devraient voir leur personnalité remodelée, leurs modèles étendus, leurs horizons élargis et leurs valeurs façonnées par leurs études sur la partie continentale de la Chine ».

« De plus, par rapport aux universités d'Europe et des États-Unis, étudier sur la partie continentale de la Chine a tendance à être une option beaucoup plus sûre puisque le gouvernement central assume davantage de responsabilités dans la prévention et le contrôle de l’épidémie, ce qui est une autre considération pour les parents de ces étudiants dans leur prise de décision », a-t-il affirmé.

En outre, les spécialités et disciplines des sciences sociales et des affaires des universités de la partie continentale de la Chine mettront en place une nouvelle plateforme pour les jeunes de Hong Kong, leur offrant plus d'avantages sur l'immense marché de la partie continentale de la Chine, a poursuivi l'expert.

« À long terme, les universités de la partie continentale de la Chine continueront d'attirer les diplômés du secondaire de Hong Kong avec une prospérité croissante et une qualité améliorée », a affirmé Wong Ching-yung, directeur de l'école secondaire Scientia à Hong Kong, avançant que « l'intégration croissante de l'économie de Hong Kong avec celle de la partie continentale de la Chine permettra à de nombreuses personnes ayant une formation à la fois à Hong Kong et sur la partie continentale de la Chine d'avoir davantage d'opportunités de carrière ».

« Hong Kong persistera à mettre l'accent sur l'“éducation nationale” parmi ses résidents, ce qui améliorera la compréhension du pays chez les jeunes et renforcera leur sentiment d'identité nationale, continuant ainsi de les attirer vers la partie continentale de la Chine pour étudier et travailler », a soutenu M. Wong.