La Chine a lancé une campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 3 à 11 ans, afin d’augmenter la couverture vaccinale globale et d’accélérer l’établissement d’une immunité de groupe, alors que de nouveaux cas touchent près d’un tiers du pays, constituant la pire résurgence depuis l’apparition du virus en 2020.

Un certain nombre de régions ont lancé la campagne cette semaine, notamment les provinces de Hubei, Hunan, Hainan et Zhejiang, indiquent les sites officiels des Commissions provinciales de la santé. Les provinces orientales de Fujian et d’Anhui ont également annoncé leur plan de vacciner les enfants au cours des prochains jours.

Le personnel de l’Hôpital central de Changliu à Haikou dans la province méridionale chinoise de Hainan a confirmé mardi que l’hôpital acceptait désormais les enfants âgés de 3 à 11 ans accompagnés de leurs parents pour se faire vacciner.

Le personnel d’un site de vaccination dans un centre communautaire local de services sanitaires à Quzhou dans la province orientale de Zhejiang a indiqué que les écoles enverraient les étudiants par groupes dans les sites de vaccination. Jusqu’à présent, le nombre de sites de vaccination ouverts pour les adolescents est très limité.

D’après les notifications émises par les Commissions provinciales de la Santé, les enfants âgés de 3 à 11 ans recevront deux injections de vaccins produits par les entreprises chinoises Sinopharm et Sinovac, avec trois semaines d’intervalle entre les deux injections.

Les experts ont estimé qu’il était nécessaire d’accélérer la vaccination pour les enfants de ce groupe d’âge, afin de les protéger sur les campus scolaires à haute densité de population, mais aussi de protéger les personnes proches d’eux, notamment les seniors, alors que l’hiver approche et qu’un autre pic de cas de Covid-19 touche l’ensemble du pays.

Tao Lina, un expert en vaccins basé à Shanghai, a déclaré mardi que la vaccination des enfants était particulièrement recommandée, car ces derniers constituent de plus en plus souvent un source d’infection au sein de leurs foyers. Même si les enfants ont tendance à développer uniquement des symptômes bénins, la vaccination permettra d’empêcher qu’ils transportent le virus et provoquent de nouveaux foyers infectieux.

Par ailleurs, la transmission épidémique est favorisée dans les écoles densément peuplées, ce qui signifie que les enfants sont particulièrement exposés dans ces lieux présentant des risques bien plus élevés d’infection. Le foyer infectieux enregistré en septembre dans la province orientale de Fujian a été initialement détecté dans une école primaire, avant de se propager à un grand nombre d’écoles, de familles et de lieux de travail, avec plus de 40 % des cas confirmés ayant moins de 12 ans.

En réponse aux inquiétudes vis-à-vis de la sécurité des vaccins pour les enfants, Tao Lina assure que les vaccins inactivés sont sûrs pour les enfants et ont été largement utilisés parmi ce groupe d’âge.

Il ajoute que les vaccins à protéines recombinantes devant être déployés prochainement seront encore plus adaptés que les vaccins inactivés pour les nourrissons et les très jeunes enfants, car ce type de vaccins fait partie de la même catégorie que le vaccin contre l’hépatite B administré aux bébés dans les 24 heures après leur naissance.

La Chine a administré plus de 2,2 milliards de doses de vaccin contre le Covid-19 et plus d’un million de personnes ont réalisé un schéma vaccinal complet, indique la Commission nationale de la santé.

En juillet dernier, la Chine a lancé une campagne de vaccination pour les personnes âgées de 12 à 17 ans et plus de 91 % d’entre eux ont reçu leurs deux injections, précise une notification du ministère de l’Education publiée à la fin septembre.