img0

Photo aérienne montrant des panneaux solaires du projet d'énergie photovoltaïque de 100 mégawatts de Qingyang, à Qingyang, dans la province chinoise de l'Anhui (est), le 10 septembre 2021.Photo : Xinhua

La première phase des centrales éoliennes et solaires dans les déserts a déjà démarré

Le président chinois Xi Jinping a dévoilé mardi d'importantes bases éoliennes et photovoltaïques dans des zones sablonneuses, des zones rocheuses et des déserts, indiquant que la construction de la première phase d’une série de projets d'une capacité installée d'environ 100 millions de kilowatts avait récemment débuté, a rapporté l'agence de presse Xinhua.

M. Xi a fait cette annonce lors de son discours par vidéoconférence au sommet des dirigeants de la 15e réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique (COP 15). Le président a déclaré que la Chine continuerait de réajuster sa structure industrielle et son bouquet énergétique ainsi que de développer vigoureusement les énergies renouvelables, selon Xinhua.

L'ampleur des projets dévoilés mardi est énorme par rapport aux projets d'autres pays. La première phrase de 100 gigawatts d'énergie éolienne et solaire est plus importante que toute l'énergie éolienne et solaire en Inde, selon Bloomberg.

La révélation des méga projets d'énergie renouvelable a instantanément stimulé le sentiment du marché. Mardi, les actions des principales sociétés solaires, dont Trina et Sungrow, ont augmenté par rapport à leurs creux quotidiens, surperformant une baisse de 1,25% sur l'indice composite de référence de Shanghai (benchmark Shanghai Composite Index).

Des analystes ont déclaré que cette annonce montrait la ferme détermination de la Chine à se tourner vers les énergies renouvelables – alors que le pays s'efforce d'atteindre ses objectifs de pic des émissions et de neutralité carbone – et stimulera l'industrie des énergies renouvelables.

Lin Boqiang, directeur du Centre chinois de recherche sur l'économie de l'énergie de l'Université de Xiamen, a déclaré mardi au Global Times que l'annonce faisait partie du « grand projet de base » et qu'elle visait à soutenir les objectifs de protection de l'environnement de la Chine.

Le projet pourrait faire partie du « grand projet de base » de la Chine qui a été récemment discuté par les marchés, a avancé mardi un responsable de l’Association chinoise de l’industrie photovoltaïque au Global Times, sans fournir plus de détails.

Un initié de l'industrie a indiqué mardi au Global Times que le grand projet de la Chine se concentrerait sur les déserts dans des régions telles que la province du Qinghai (ouest), la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest) et la région autonome de Mongolie intérieure (nord).

Les trois régions ont toutes publié des plans pour des projets d'énergie renouvelable pour la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025). Par exemple, au Xinjiang, la capacité installée d'énergie renouvelable dans la région devrait atteindre 82,4 millions de kilowatts d'ici 2025, tandis que la Mongolie intérieure prévoit que sa capacité d'énergie renouvelable dépassera les 100 millions de kilowatts, selon divers médias. Ces régions ont également approuvé ou commencé la construction de plusieurs principaux projets d'énergie renouvelable.

Par exemple, le désert de Kubuqi, dans la région autonome de Mongolie intérieure, bénéficie d'un ensoleillement effectif de plus de 3180 heures par an en moyenne. La société énergétique chinoise Elion y a ainsi construit une base photovoltaïque de 710 MW avec un investissement de 5 milliards de yuans, générant une puissance de 1,25 milliard de kilowattheures.

Vendredi, lors d'une réunion exécutive du Conseil des affaires d'État, le cabinet chinois, le Premier ministre Li Keqiang a également appelé à une accélération de la construction de bases massives de production d'énergie éolienne et solaire dans les déserts ainsi que dans les zones sablonneuses et rocheuses, dans le cadre des mesures visant à assurer la sécurité énergétique et la stabilité des chaînes d'approvisionnement.

Le « grand projet de base » devrait impliquer l'installation d'une capacité supplémentaire de 400 gigawatts, et environ la moitié devrait être achevée au cours de la période du 14e Plan quinquennal. Cela fera passer la capacité installée annuelle de la Chine (comprenant l'énergie solaire et éolienne) de 100 GW à 130-150 GW durant la période 2021-2015, soit une augmentation de 30% à 50% par rapport aux estimations précédentes, a rapporté le média financier stcn.com.

En 2020, malgré la pandémie de COVID-19 et la crise climatique en cours, la capacité photovoltaïque installée dans le monde était de 760,4 GW, selon l'Agence internationale de l'énergie. La Chine est arrivée en première place du classement avec 48,2 GW, dépassant de loin la deuxième place de l'UE (19,6 GW) et la troisième place des États-Unis (19,2 GW).