img0

Travailleur dans une mine de charbon de Lüliang, dans la province de Shanxi. [Crédit photo : China News Service]

Le Shanxi, la plus grande province productrice de charbon de Chine, vise à augmenter sa production pour aider à faire face aux coupures de courant dans certaines zones du pays, alors que les fortes précipitations dans la province ont entraîné la fermeture de certaines mines de charbon et ajouté une pression supplémentaire sur la capacité de l’approvisionnement en électricité.

D’après le gouvernement local, les officiels de la province ont demandé à 51 mines ayant atteint leurs objectifs de production annuelle sur les huit premiers mois de l’année de continuer à extraire le combustible fossile, avec une production de leur part estimée à 20,65 millions de tonnes au 4e trimestre.

Le Shanxi a également ordonné à 98 de ses mines d’augmenter leur capacité de production de 8,03 millions de tonnes au 4e trimestre. Ces 98 mines verront leur capacité augmenter de 55,3 millions de tonnes sur l’année entière.

La mesure du Shanxi vise à assurer l’approvisionnement des centrales thermiques à travers le pays, alors que la fermeture de 60 mines de charbon dans un contexte de fortes précipitations dans la province a ajouté une nouvelle pression aux problèmes d’approvisionnement en électricité dans certaines régions.

Le mois dernier, les problèmes d’approvisionnement en électricité avaient provoqué la mise en place de restrictions sur l’utilisation de l’électricité dans les usines de certaines provinces comme le Jiangsu et le Guangdong, mais également des coupures de courant dans certains foyers du nord-est de la Chine.

La Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR), la plus haute autorité de régulation du pays, a récemment indiqué avoir demandé aux principales provinces et sociétés productrices de charbon d’augmenter la production et de rationaliser le transport pour assurer l’approvisionnement énergétique.

En réponse à l’appel du gouvernement, la région autonome de Mongolie intérieure a ordonné à 72 mines de charbon d’augmenter leur capacité annuelle de 98 millions de tonnes, tout en garantissant la sécurité. A Yulin dans la province de Shaanxi, le gouvernement local a également demandé aux entreprises d’augmenter leur capacité.

Les dernières données de la CNDR indiquent que le nombre total de centrales électriques ayant des réserves en charbon pour moins de sept jours d’utilisation avait été diminué jeudi de 90 % par rapport à avant les vacances pour la fête nationale chinoise, indiquant une amélioration de l’approvisionnement en charbon à travers le pays.

« Pour le moment, les augmentations de capacité sont le moyen le plus efficace d’augmenter l’approvisionnement face aux pénuries actuelles d’électricité dans certaines régions et de répondre à la hausse de la demande à venir pour la saison de chauffage », note Wu Lixin, assistant du directeur général de l’Institut de planification de l’industrie du charbon affilié au groupe China Coal Technology and Engineering (CCTEG).

« D’autres mesures, notamment le développement du stockage énergétique, l’augmentation des importations de charbon, l’incitation à la signature de contrats à moyen et long terme entre les mines de charbon et les centrales électriques pour une meilleure planification de l’approvisionnement, mais aussi des mesures de soutien, comme la baisse des taux d’emprunt pour les centrales électriques, pourraient à l’avenir être adoptées pour résoudre les problèmes d’approvisionnement en électricité », indique-t-il.

Wu Lixin ajoute que l’alignement avec les engagements écologiques de la Chine ne signifie pas la réduction rigide de la production sans prise en compte de la demande en électricité.

« Avec les énergies propres jouant un rôle de plus en plus important dans la structure énergétique à long terme de la Chine, l’industrie du charbon finira par enregistrer une diminution de sa capacité de production, mais le charbon continue néanmoins de jouer un rôle important dans la garantie de l’approvisionnement en électricité dans le pays », souligne-t-il.