La Chine a affirmé lundi son engagement à renforcer la recherche et le développement de technologies de pointe et créatrices de changement dans le secteur des transports, et de mener des études sur de nouveaux types de véhicules tels que les avions de ligne et les trains à très grande vitesse.

Ce plan a été présenté dans une directive publiée conjointement par le ministère des Transports et le ministère des Sciences et de la Technologie, dans le but d’accélérer la construction de systèmes de transport utilisant des innovations scientifiques et technologiques.

La directive est centrée sur les principales tâches qui limitent le développement de la Chine dans les domaines des sciences, de la technologie et du transport, pour lesquelles elle renforcera l’accès aux sciences et à la technologie de haute qualité, encouragera les innovations dans les industries connexes et améliorera la fusion des nouvelles technologies avec les transports.

Selon le calendrier présenté, d’ici 2025, la recherche fondamentale dans le domaine des transports et les applications de cette recherche seront considérablement renforcées, des percées seront réalisées dans les technologies clés, l’intégration des technologies de pointe dans les transports sera accélérée et un système d’innovation scientifique et technologique sera mis en place pour faire de la Chine un pays doté de solides réseaux de transport.

D’ici 2035, la capacité d’innovation dans la recherche fondamentale pour les transports et les applications sera entièrement renforcée, et les technologies clés seront maîtrisées indépendamment des autres pays. Les technologies de pointe seront pleinement intégrées aux transports et un système fondamental d’innovation répondant aux besoins d’un pays doté de solides réseaux de transport sera établi.

La Chine se concentrera sur les percées dans les domaines des composants essentiels tels que l’alimentation énergétique, la perception et le contrôle des véhicules de transport, les équipements de communication et de navigation, ainsi que les équipements de secours.

Le pays s’efforcera également de surmonter les principaux obstacles technologiques dans certains secteurs spécifiques, notamment la plongée profonde en saturation et les certificats de navigabilité.

Un accord de coopération pour les deux ministères a été signé le 24 juillet 2020, afin de renforcer l’intégration et la coopération dans les domaines des sciences et des transports, et de promouvoir la transformation du développement des transports, qui ne repose plus sur des facteurs traditionnels, mais qui se concentre davantage sur l’innovation, a déclaré Cen Yanqing, directeur adjoint du département des sciences et de la technologie du ministère des Transports, lors d’une conférence de presse organisée lundi.

China Aerospace Science and Industry Corp a commencé ses recherches sur les trains à très grande vitesse en août 2017. La plus haute vitesse conçue par la société pour ces trains devrait dépasser 1000 km/h, selon les reportages parus précédemment dans les médias.

Le système de transport Maglev le plus rapide du monde, d’une vitesse de 600 km/h, développé par l’entreprise, est sorti de la chaîne de montage le 20 juillet à Qingdao, dans la province orientale du Shandong, marquant une étape cruciale dans l’ascension rapide du pays en tant que leader mondial de la technologie et de la fabrication de trains à grande vitesse.