Le ministère chinois des Sciences et Technologies travaillera au cours des cinq prochaines années afin de favoriser la recherche fondamentale par le biais d'applications, de renforcer les capacités stratégiques de sciences et technologies du pays et de faciliter la réforme institutionnelle, a déclaré mardi le ministre Wang Zhigang à Beijing.

Dans son rapport de travail présenté lors de la Conférence annuelle nationale de 2021 sur les travaux scientifiques et technologiques, M. Wang a passé en revue le développement des sciences et technologies de la Chine au cours de la période du 13e Plan quinquennal, en particulier les progrès réalisés en 2020, et a exposé les priorités du pays en matière de sciences et technologies pour l'avenir.

Selon M. Wang, les priorités du ministère en 2021 se concentreront sur le développement de laboratoires nationaux clés, sur des percées dans les technologies clés, ainsi que sur le développement des sciences et technologies qui concernent le secteur agricole et le bien-être de la population.

Le ministère travaillera également en 2021 afin de publier des lignes directrices sur l'innovation scientifique et technologique pour la période du 14e Plan quinquennal, formuler et exécuter un plan d'action décennal pour la recherche fondamentale, et renforcer davantage la coopération internationale dans un esprit d'ouverture, d'inclusion et de bénéfices partagés.

En outre, M. Wang a déclaré que le ministère soutiendrait les initiatives d'entreprises innovantes sur le plan technologique, intensifierait les efforts de supervision des fautes scientifiques et stimulerait la vitalité innovante des talents. La réforme institutionnelle se poursuivra en 2021 pour améliorer l'efficacité des mécanismes chinois liés à l'innovation.

Dans un examen des travaux réalisés l'année dernière, M. Wang a noté que le secteur national des sciences et des technologies avait pleinement mis en œuvre la nouvelle philosophie de développement de la Chine.

Depuis 2020, la Chine s'efforce de faire des percées dans les domaines des médicaments, des vaccins et des techniques de test à cause de la pandémie de COVID-19. À ce titre, elle a publié un plan visant à créer 13 centres nationaux de mathématiques appliquées à travers le pays pour soutenir le développement de la recherche fondamentale.

Une campagne spéciale visant à stimuler l'économie nationale grâce à l'innovation scientifique et technologique a également été lancée, et une série de projets scientifiques et technologiques ont été débutés pour réduire la pauvreté et éliminer la pollution.

Les statistiques du ministère montrent que les dépenses totales de recherche et développement (R&D) de la Chine sont passées de 1420 milliards de yuans (206 milliards de dollars) en 2015 à 2210 milliards de yuans en 2019. Les dépenses de la Chine en R&D ont également atteint un niveau record de 2,23% de son PIB en 2019, et la recherche fondamentale s’est élevée à 133,56 milliards de yuans l’année dernière.

Le classement de la Chine dans le dernier Indice mondial de l'innovation est également passé du 29e rang en 2015 au 14e rang.

Tous ces facteurs montrent les réalisations remarquables accomplies dans le secteur des sciences et des technologies en Chine au cours du 13e Plan quinquennal, a affirmé M. Wang. Il a noté que les capacités scientifiques et technologiques de la Chine au cours des cinq dernières années s’étaient considérablement améliorées grâce à un système d'innovation solide, un écosystème d'innovation optimisé et des capacités d'innovation renforcées.

Le secteur chinois des sciences et technologies a ainsi pris les devants pour soutenir le développement de haute qualité du pays ainsi que ses efforts pour construire une société modérément prospère à tous les égards, a expliqué M. Wang.

M. Wang a ajouté que les tâches du ministère à moyen et long terme s'articuleront autour du renforcement de la disposition systématique des travaux scientifiques et technologiques ainsi que d'innovation, mais aussi autour de l'innovation originale et du renforcement des capacités de recherche fondamentale et de ses applications.

Il a noté que le ministère mettra également en avant le rôle de premier plan que jouent les sciences et les technologies dans le soutien d'un développement de haute qualité, l'amélioration du bien-être de la population et la sauvegarde de la sécurité nationale.

Un système composé de personnes qualifiées avec une compétitivité mondiale ainsi qu’un écosystème d'innovation dédié à l'inclusivité, à l'ouverture et aux bénéfices partagés seront également bientôt mis en place, a ajouté le ministre.