La Chine soutient la création d'une zone de libre-échange en Afrique et envisagera activement de fournir des vaccins contre le COVID-19 aux pays africains dans le besoin après leur développement et leur mise en service, a confirmé jeudi le ministère chinois des Affaires étrangères en réponse à un appel du président sud-africain Cyril Ramaphosa pour un soutien de la communauté internationale.

Les pays africains ont été gravement touchés par le COVID-19 cette année. Depuis le début de la pandémie, la Chine et l'Afrique ont fait preuve de solidarité l'une envers l'autre pour surmonter les difficultés. La Chine, à travers différents canaux, a partagé son expérience avec l'Union africaine (UA) ainsi que certains pays africains et leur a fourni de grandes quantités de matériels qui manquaient fortement, a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

M. Ramaphosa a appelé mercredi les membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ainsi que la communauté internationale à soutenir un plan de relance complet pour les pays africains afin de leur permettre de faire face à l'impact de la pandémie de COVID-19.

La Chine, qui s'est engagée à bâtir une communauté sanitaire sino-africaine, soutient que la reprise économique devrait être activement encouragée sur la base de la prévention et du contrôle du virus.

« Nous allons promouvoir la coopération Chine-Afrique pour nous concentrer sur la santé, la reprise des affaires et l'amélioration des conditions de vie des gens. Nous explorerons également les moyens de faire progresser la coopération Chine-Afrique en matière de libre-échange et de soutenir le développement d'une zone de libre-échange en Afrique », a déclaré M. Zhao.

La Chine honorera son engagement de faire des vaccins contre le COVID-19 un bien public mondial, et elle envisagera activement de fournir des vaccins aux pays africains dans le besoin après leur développement et leur mise en service afin d'aider les pays africains à vaincre cette maladie infectieuse au plus tôt possible, a ajouté le porte-parole.

La Chine estime également que la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies devrait être placée au cœur de la coopération internationale pour le développement et que l'élimination de la pauvreté devrait en être l'objectif principal.