Une livestreamer danse lors d'un événement de vente en ligne pour promouvoir les produits agricoles locaux dans le comté de Lop de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 26 septembre. Situé à la lisière sud du désert du Taklamakan, le comté reste l'un des 10 comtés toujours inscrits sur la liste de la pauvreté au Xinjiang. (Hu Huhu / Xinhua)

Des diplomates du monde entier en poste en Chine ont récemment visité des zones rurales et souligné que les résultats parlent d'eux-mêmes

Ainsi de l'ambassadeur de Moldavie en Chine, Dumitru Braghis, qui suit le développement de la Chine depuis qu'il a visité le pays pour la première fois dans les années 1990. Il a déclaré que les efforts considérables de la Chine dans l'éradication de la pauvreté l'avaient le plus impressionné parmi les miracles économiques qu'elle a créés.

M. Braghis s'est rendu le 14 octobre à Ningde, une ville de la province du Fujian (sud-est de la Chine) connue pour ses efforts pionniers dans la lutte contre la pauvreté. Il faisait partie d'une trentaine d'envoyés diplomatiques qui ont participé à une visite sur le terrain organisée par le Département international du Comité central du Parti communiste chinois. L’ambassadeur a jugé encourageant que la Chine espère éradiquer la pauvreté d'ici la fin de l'année, estimant aussi que le peuple chinois et toute l'humanité devraient être fiers des réalisations obtenues.

La Chine célèbre sa septième Journée nationale de lutte contre la pauvreté le 17 octobre, le même jour que la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté des Nations Unies.

En quatre décennies, plus de 700 millions de personnes ont dépassé le seuil de pauvreté en Chine, ce qui représente 70% de la réduction de la pauvreté dans le monde pendant cette période. Au cours des sept dernières années consécutives, plus de 10 millions de personnes ont été aidées à sortir de la pauvreté chaque année. La population appauvrie en Chine est passée de 98,99 millions à la fin de 2012 à 5,51 millions à la fin de 2019.

Selon M. Braghis, les réalisations de la Chine en matière d'élimination de la pauvreté, qui résisteront à l'épreuve du temps, se reflètent dans la vie des gens et leur sentiment d'épanouissement.

La Chine a pour ambition de sortir toutes les personnes pauvres des zones rurales de la pauvreté d'ici la fin de cette année malgré la pandémie de COVID-19. Le président Xi Jinping a assuré que la Chine avait la confiance et la capacité nécessaires pour assurer la victoire totale dans sa bataille critique contre la pauvreté, réalisant l'objectif d'éradication de la pauvreté du Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU 10 ans avant la date prévue.

Xi Jinping, qui est également secrétaire général du Comité central du PCC, a placé la réduction de la pauvreté en tête de la liste des tâches majeures alors que le Parti s'est engagé à construire une société modérément prospère à tous égards d'ici le centenaire de sa fondation en 2021. De son avis, si la Chine rurale, en particulier les régions pauvres, est laissée pour compte, alors une société moyennement prospère ne pourra pas émerger.

Le président chinois a proposé l'idée d'une lutte ciblée contre la pauvreté en novembre 2013 lors d'une tournée d'inspection dans la province du Hunan (centre de la Chine), car la précédente politique de lutte contre la pauvreté à « taille unique » ne fonctionnait plus pour les familles les plus pauvres. Sous la direction de Xi Jinping, les membres du Parti ont été mobilisés pour se rendre dans des villages économiquement défavorisés et y servir de premiers secrétaires du Parti pour aider les villageois à sortir de la pauvreté.

Pour l'ambassadeur du Soudan en Chine, Gafar Karar Ahmed, les réalisations de la Chine en matière de lutte contre la pauvreté sont sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Le leadership fort du Parti, le travail acharné du peuple chinois et l'approche ciblée de réduction de la pauvreté ont tous contribué à ce résultat, a-t-il déclaré.

Le diplomate soudanais a ajouté que les pays africains étaient désireux d'apprendre de l'expérience de la Chine en matière de lutte contre la pauvreté, de croissance économique et de gouvernance. Il a suggéré à la Chine de créer un organe gouvernemental dont la tâche principale serait de transférer son expertise en matière de lutte contre la pauvreté aux pays pauvres, notamment en envoyant des experts et en fournissant une autre forme d’assistance.

L'ambassadrice du Mozambique en Chine, Maria Gustava, qui a visité Chixi, un village autrefois frappé par la pauvreté à Ningde, a de son côté souligné qu'elle était reconnaissante d'avoir pu voir ce que la Chine avait fait en matière de lutte contre la pauvreté. « Seuls les vrais amis peuvent ouvrir des portes pour partager les éléments qui sont derrière son succès », a-t-elle noté.

« Nous sommes très impressionnés par ce que nous avons vu à Chixi, où nous pouvons voir le Parti travailler dur avec la communauté pour améliorer la vie des gens, permettant aux populations locales de s'approprier leur destin », a-t-elle souligné. Selon Mme Gustava, la réussite du village lui a assuré qu'avec de la détermination et une concentration sur le travail acharné et une vision commune, il est possible de créer une vie meilleure pour la population. Aussi, avec une recherche constante de solutions, est-il possible de parvenir à un développement durable, a-t-elle ajouté.

Compte tenu de la pandémie, l'ambassadeur de Chypre en Chine, Antonis Toumazis, a pour sa part souligné l'importance du développement pour tous les pays, notant que la pauvreté est différente selon les pays. L'expérience de la Chine en matière de lutte contre la pauvreté est impressionnante, mais ne peut probablement pas être copiée directement par d'autres pays, a-t-il déclaré, ajoutant cependant que la coopération internationale dans l’élimination de la pauvreté était très importante.