Le district de Qianhai au sud de Shenzhen, qui a été conçu pour faciliter la coopération entre la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong et la partie continentale de la Chine, est le lieu où une grande partie de la jeunesse et des entrepreneurs de Hong Kong ont commencé à poursuivre leurs rêves.

Le plan détaillé du gouvernement central sur Shenzhen leur permet aujourd’hui d’aller encore plus loin et leur ouvre grand la porte pour qu’ils puissent tirer parti des avantages de Hong Kong en matière d’innovation financière et de technologie de pointe, afin d’intégrer le développement de la Chine et de profiter du marché colossal de sa partie continentale.

Au cours de ces dernières décennies, les deux voisines se sont soutenues mutuellement et elles continueront à jouer un rôle complémentaire dans le développement de la Région de la Grande baie Guangdong-Hong Kong-Macao, soulignent les entrepreneurs.

Mercredi, un grand meeting était organisé à Qianhai pour célébrer le 40e anniversaire de l’établissement de la Zone économique spéciale (ZES) de Shenzhen, au cours duquel le président Xi Jinping a prononcé un discours indiquant que la Chine soutiendrait et approfondirait activement la construction de la Région de la Grande baie. C’est la troisième visite de Xi Jinping dans cette zone, après deux inspections en 2012 et 2018.

En amont de cette visite, la Chine a dévoilé un plan pour mettre en œuvre des réformes pilotes à Shenzhen, visant à faire de la ville une « zone de démonstration du socialisme à la chinoise » au cours des cinq prochaines années.

En circulant dans Qianhai, l’une des bannières qui attirent le plus l’attention exhorte à « servir la partie continentale de la Chine en se basant sur Hong Kong et s’ouvrir au monde. » A ce jour, quelque 12000 entreprises hongkongaises ont établi des unités commerciales dans la zone pilote, révèle Matthew Cheung Kin-chung, le Premier secrétaire de l’Administration hongkongaise.

De nombreux entrepreneurs de Hong Kong ont adopté la stratégie des « villes jumelées », déplaçant une partie de leur R&D et de leur production à Shenzhen pour tirer parti de la chaîne industrielle complète de la ville et de sa proximité avec un marché de 1,4 milliard de consommateurs.

Henry Yau, un Hongkongais qui a fondé l’entreprise d’éclairage Everbright Technology Development, est l’un de ces hommes d’affaires qui ont bénéficié de cette stratégie. Après avoir fondé son entreprise à Qianhai en 2016, il a ouvert ces dernières années des laboratoires et des usines dans la province de Guangdong, à Dongguan, Zhongshan et Foshan.

Henry Yau pense que le plan détaillé qui a été annoncé ne fera pas seulement entrer le développement de Shenzhen dans une nouvelle ère, mais aussi celui de Hong Kong, apportant plus d’opportunités d’emploi pour les Hongkongais et attirant plus de jeunes hongkongais vers la partie continentale du pays.

« Le développement de Shenzhen permettra également de soulager la pression sur l’emploi et les conflits sociaux à Hong Kong », analyse Kris Tsang, le fondateur de l’espace de travail partagé 708090 basé à Shenzhen. Ce dernier enjoint les jeunes générations hongkongaises à saisir cette « opportunité en or » de la Région de la Grande baie, ainsi qu’à mettre pleinement en œuvre leurs talents et leurs avantages pour participer à la construction de la zone.

En 2019, Hong Kong a connu de longs mois de troubles sociaux, qui ont fait couler son économie à un niveau sans précédent. Toutefois, l’adoption cette année de la Loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong a en partie aidé la métropole à restaurer l’ordre et la stabilité.

Elaine Shiu Yin Ning, la directrice exécutive du joailler Ejj Holding, affirme que malgré ces troubles, Hong Kong joue toujours un rôle « sans précédent et irremplaçable » pour aider Shenzhen à attirer les talents internationaux, mais aussi pour fournir à son voisin des services financiers professionnels et des perspectives internationales.

« Nous sommes vraiment en attente d’une coopération de haut niveau plus importante et plus profonde dans la Région de la Grande baie. La perception de la partie continentale de la Chine par certains jeunes Hongkongais est biaisée et limitée. S’ils communiquaient plus avec la partie continentale, cela leur permettrait certainement de dissiper ces malentendus. Cela susciterait leur patriotisme et leur sentiment d’appartenance à la mère-patrie », explique-t-elle.

En 2018, le PIB de Shenzhen a surpassé pour la première fois celui de Hong Kong. Dans une récente interview avec une chaîne de télévision de Shenzhen, la cheffe de l’Exécutif hongkongais a déclaré que les mesures innovantes du gouvernement central sur Shenzhen ouvriraient un nouveau chapitre dans la coopération entre Shenzhen et Hong Kong.

Au cours des quatre dernières décennies, Hong Kong a joué un rôle pivot dans le développement de Shenzhen, fournissant des capitaux, des technologies et des expériences de gestion. Par ailleurs, l’essor de Shenzhen consolide en retour la position de Hong Kong en tant que pôle mondial de la finance et du commerce.

Pour Kris Tsang, « les deux villes ont leur rôle à jouer dans la Région de la Grande baie et elles continueront à se soutenir à l’avenir, tout comme elles se sont soutenues par le passé ».