Huit espèces végétales génétiquement modifiées ont passé les évaluations de sécurité pour l'importation, a déclaré le ministère chinois de l'Agriculture et des Affaires rurales.

Ces cinq espèces de maïs et trois espèces de soja ont des caractéristiques telles qu’une résistance aux nuisibles et aux herbicides. Elles ne seront utilisées que comme matériaux de transformation et non à d'autres fins, comme être plantées en Chine. Leurs certificats de sécurité sont entrés en vigueur le 11 juin et expireront après cinq ans, selon une liste publiée mardi par le ministère.

Les candidats aux certificats de sécurité comprenaient des sociétés agricoles nationales et étrangères.

Parallèlement, le ministère a également décerné des certificats de sécurité autorisant l'utilisation et la production de 117 organismes et produits génétiquement modifiés.

La plupart des produits approuvés sont des espèces de coton génétiquement modifiées résistantes aux nuisibles qui peuvent maintenant être cultivées dans des régions spécifiques de la Chine. Les autres comprennent des vaccins et des médicaments à usage animal qui contiennent des éléments génétiquement modifiés.

L'opinion académique accepte généralement la sécurité des OGM (organismes génétiquement modifiés) approuvés, qui offrent des rendements supérieurs et une meilleure résistance aux nuisibles. Cependant, leur sécurité a parfois été une source de préoccupation pour le public, tant en Chine qu'à l'étranger.

En plus d'acquérir des certificats de sécurité, les chercheurs et développeurs d'OGM doivent effectuer d'autres procédures avant que les produits puissent être mis à disposition sur le marché intérieur.

La Chine adopte des normes très strictes sur l'évaluation de la sécurité des produits OGM, et tous ces produits disponibles sur le marché intérieur ont passé des évaluations de sécurité et sont sûrs, a indiqué le ministère.

Bien qu'encourageant la recherche scientifique et le développement dans la technologie des OGM, le ministère a été prudent dans sa commercialisation, avec seulement quelques plantes agricoles génétiquement modifiées, telles que le maïs et le coton génétiquement modifiés, ayant été approuvées pour la plantation commerciale en Chine. Certaines autres plantes génétiquement modifiées, telles que le soja, ne peuvent être importées que comme matière pour la transformation des aliments.

Le coton génétiquement modifié a été largement promu dans toute la Chine en raison de sa résistance aux insectes nuisibles.