Des médecins chinois ont réalisé avec succès une opération chirurgicale à Beijing en remplaçant trois vertèbres thoraciques érodées par une tumeur par des implants sur mesure imprimés 3D.

Une patiente atteinte d’un cancer âgée de 25 ans a subi jeudi une greffe d’implants à l’Hôpital numéro 3 de l’Université de Beijing, au cours de laquelle des vertèbres artificielles en alliage de titane sur mesure ont été utilisées. Il s’agissait de la première greffe d’implants orthopédiques en Chine réalisée à l’aide de dispositifs médicaux sur mesure depuis qu’un règlement sur ce sujet publié conjointement par l’Administration national des produits médicaux et la Commission nationale de la santé est entré en vigueur le 1er janvier.

« La reconstruction vertébrale est le seul moyen pour le patient d’éviter la paralysie », a affirmé Liu Zhongjun, chirurgien en chef et directeur de l’Institut de chirurgie vertébrale de l’hôpital.

M. Liu et son équipe mènent des recherches sur l’impression 3D d’implants vertébraux depuis 2010. Il a précisé que cliniquement, presque chaque patient possède une structure physiologique unique nécessitant un traitement en fonction de la différenciation et de la spécificité de son syndrome. Une fois produits et appliqués à grande échelle, les implants orthopédiques imprimés 3D avec des droits de propriété intellectuelle indépendants favoriseront le développement de toute la chaîne industrielle en Chine et réduiront les dépenses médicales pour les patients, a remarqué M. Liu. Il estime par ailleurs que l’importance de l’impression 3D va bien au-delà. Des recherches approfondies seront ainsi effectuées sur l’intégration de matériaux métalliques poreux et d’interfaces de tissus osseux.