Teng Jin-Guang, président de l'Université polytechnique de Hong Kong (PolyU) a déclaré le 29 novembre, après que la direction de l'établissement a repris possession du campus que lui a remis la police, que le campus avait été gravement endommagé par les émeutiers pendant son occupation.

Après avoir inspecté l’université occupée par les émeutiers pendant environ deux semaines, le président de PolyU a indiqué aux médias que des dégâts importants avaient été causés aux bâtiments, aux installations, aux laboratoires et à bien d’autres choses encore. Par ailleurs, selon M. Teng, sur les 1 100 personnes environ qui ont quitté le campus après les affrontements, plus de 300 étaient des lycéens et 46 des étudiants de PolyU.

Au cours des deux derniers jours de l'opération de nettoyage, la police a saisi sur le campus de PolyU 3 989 bouteilles de bombes d'essence, 1 339 explosifs, 601 bouteilles de liquides corrosifs et 573 armes.

« Au cours des deux dernières semaines, nous avons dû suspendre les cours et le fonctionnement du campus. Cela a eu un effet dévastateur sur les activités d'enseignement et de recherche de l'université », a poursuivi le président de PolyU, ajoutant que « nous allons commencer immédiatement notre travail d'évaluation de la sécurité du campus », et disant estimer qu'il devrait falloir environ cinq à six mois pour mener à bien tous les travaux de réparation.