La Chine et les Etats-Unis se sont accordés sur la levée par étapes de leurs droits de douane additionnels réciproques, alors que les deux pays progressent vers la finalisation d’un accord commercial global, a annoncé jeudi le ministère chinois du Commerce (MOFCOM).

« Au cours de ces deux dernières semaines, les deux équipes de négociations ont mené des discussions sérieuses et constructives, convenant d’une annulation par étapes des tarifs douaniers additionnels imposés sur leurs produits respectifs, au fur et à mesure de la progression vers un accord [final] », a révélé Gao Feng, le porte-parole du ministère lors d’une conférence de presse hebdomadaire.

« Si les deux parties parviennent à un premier accord préliminaire, elles doivent annuler leurs droits de douane additionnels, au même rythme et dans les mêmes proportions. Il s’agit là d’une condition importante pour parvenir à un accord [final] », a-t-il précisé.

« Sur la question de savoir dans quelle mesure les droits de douane seront supprimés, les deux pays peuvent négocier en se basant sur le contenu de l’accord de phase 1 », a-t-il expliqué.

Ce conflit commercial a débuté à cause des droits de douane additionnel, une trêve devrait donc être trouvée par le biais de l’élimination des tarifs douaniers, a-t-il ajouté.

Après une année de conflit commercial, les deux plus grandes économies au monde ont globalement achevé leurs consultations techniques en ce qui concerne une partie du texte de l’accord de phase 1, ébauché au début du mois d’octobre.

Les deux parties étaient censées signer cet accord en novembre au cours de la Réunion des dirigeants économiques de l’APEC au Chili, mais celle-ci a été annulée.

Face aux journalistes, Gao Feng a fait savoir qu’il n’avait pas d’autres informations sur une autre date ou un autre lieu possible pour la signature de cet accord.

Mercredi, un groupe américain prônant la suppression des droits de douane a affirmé que les consommateurs et les entreprises des Etats-Unis avaient dû payer 38 milliards de dollars (34 milliards d’euros) en droits de douane supplémentaires entre février 2018 et septembre 2019, du fait de ce conflit commercial.

D’après le groupe Tariffs Hurt the Heartland (litt. « Les Droits de douane nuisent au cœur du pays »), soutenu par plus de 150 associations professionnelles agricoles et commerciales, les consommateurs américains ont payé au mois de septembre 7,1 milliards de dollars en droits de douane, soit une hausse de 59 % en glissement annuel.

Par ailleurs, ils auraient également payé 905 millions de dollars supplémentaires dans les 30 premiers jours ayant suivi la mise en œuvre effective depuis le 1er septembre d’une partie des tarifs douaniers additionnels sur 300 milliards de dollars de marchandises chinoises importées aux Etats-Unis.

« Ces données apportent des preuves concrètes que les droits de douane sont des taxes payées par les entreprises, les agriculteurs et les consommateurs des Etats-Unis, pas par la Chine », insiste Jonathan Gold, un porte-parole de l’association Americans for Free Trade, une coalition d’entreprises, d’organisations professionnelles et de travailleurs américains opposés aux droits de douane.

« C’est la raison pour laquelle la suppression des droits de douane doit faire partie de l’accord de phase 1 », souligne-t-il.

D’après Wei Jianguo, le vice-président du Centre de Chine pour les échanges économiques internationaux, il est urgent pour la Chine et les Etats-Unis de parvenir à un consensus sur un accord mutuellement bénéfique. Celui-ci se déclare toutefois optimiste quant à la capacité des deux pays à résoudre de façon pacifique leurs différends économiques et commerciaux.

Dans un autre développement, l’Administration générale des douanes et le ministère de l’Agriculture et des affaires rurales étudient actuellement la levée des restrictions sur l’importation en Chine des produits américains à base de volaille, indiquait jeudi l’agence d’information Xinhua.