Les entreprises nationales doivent se mettre à niveau avec plus de concurrence et de ressources

Le projet de Loi sur les investissements étrangers contraindra les entreprises chinoises à renforcer l'innovation indépendante et la modernisation industrielle, ce qui renforcera leur compétitivité sur la scène mondiale, selon des économistes et des dirigeants d'entreprises qui se sont exprimés en marge des deux sessions.

« Nous pensons que le nouveau projet de Loi sur les investissements étrangers peut constituer une étape importante et positive pour la Chine », a déclaré John Litwack, économiste en chef de la Banque mondiale pour la Chine.

Le projet de loi, qui doit être voté vendredi à l’Assemblée populaire nationale (APN), plus haut organe législatif du pays, a été chaleureusement accueilli par les experts du secteur. Selon eux, outre le fait que cela aidera les investisseurs étrangers, cette loi incitera également les entreprises nationales à améliorer leur compétitivité.

Li Daokui, économiste à l'Université Tsinghua et ancien membre du comité de politique monétaire de la banque centrale, a indiqué que l'introduction de la loi favorisera le commerce extérieur et les investissements en Chine et renforcera l'attractivité du pays pour les investisseurs étrangers. A long terme, cela incitera les entreprises nationales à améliorer leur capacité d'innovation indépendante.

« Les investisseurs étrangers, tout comme les joueurs étrangers dans les clubs de football chinois, apporteront à la Chine non seulement des compétences avancées et une expertise en gestion, mais ils aideront également les joueurs nationaux du pays à améliorer leurs capacités », a affirmé M. Li, membre du 13e Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC).

Shen Nanpeng, membre du Comité national de la CCPPC ainsi que partenaire fondateur et dirigeant de Sequoia Capital China, a déclaré que les capitaux étrangers, en particulier les investissements à forte intensité technologique, inciteront davantage d'entreprises nationales à promouvoir l'innovation technologique et une fabrication de haute qualité.

Zheng Yuewen, vice-président de la Fédération pan-chinoise de l'industrie et du commerce, a révélé qu'en tant qu'entrepreneur privé et président du groupe d'équipement pétrolier Creat Group Corp, il était « plus enthousiaste que préoccupé ».

« Si l’on regarde ce qu’il s’est passé dans les décennies et les siècles précédents, les innovations et les technologies proviennent toujours de la concurrence. La concurrence est un facteur déterminant pour une entreprise, car elle doit alors développer des technologies de base si elle souhaite survivre et l’emporter sur ses adversaires », a-t-il déclaré.

Liu Feixiang, député de la 13e APN et président de la China Railway Construction Heavy Industry, a noté : « D'autre part, la loi devrait affecter davantage de ressources au pays, ce qui incitera les entreprises et les industries chinoises à attirer des capitaux, des technologies et des talents de l’étranger à plus grande échelle et à un niveau supérieur ».

De plus en plus de constructeurs automobiles chinois élaborent déjà leur stratégie de développement sur les marchés étrangers. Selon des experts de l'industrie, c'est un bon exemple de secteur qui accumule des technologies et des talents mondiaux.

Wang Fengying, députée et vice-présidente de l'APN mais aussi présidente de Great Wall Motor, a déclaré que le projet de Loi sur les investissements étrangers aiderait directement les entreprises automobiles du pays à se mondialiser.

« Grâce à la loi, les constructeurs automobiles chinois pourront coopérer avec davantage de partenaires mondiaux afin d’intégrer des composants et des technologies de pointe, créant ainsi une base plus solide pour progresser », a-t-elle ajouté.

« La loi place la scène mondiale juste devant nous », a affirmé Wang Jianjun, directeur général de la Bourse de Shenzhen et député de l'APN.

Dans la dernière version de la loi, l'égalité est devenue l'une des principales priorités, le texte soulignant que les sociétés étrangères et nationales seront « traitées sur un pied d'égalité ».

Zhu Jiandi, associé directeur de BDO China Shu Lun Pan, un important cabinet comptable national, a indiqué que « la législation visant à protéger les droits et les intérêts des investisseurs étrangers constitue également une approche permettant de protéger les entreprises nationales vis-à-vis de la réciprocité internationale ».