Le bureau de l'éducation de la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, a annoncé l’ouverture d’une enquête sur des aliments moisis prétendument fournis à une cantine scolaire locale et s’est engagé à rendre les résultats publics.

Le bureau a indiqué mercredi sur son site Internet qu'il avait demandé à toutes les autorités locales de la province d'enquêter sur les équipements et produits alimentaires dans les cantines scolaires, afin de renforcer la surveillance de la sécurité sanitaire des aliments dans les écoles.

Des parents d’élèves avaient signalé aux autorités un problème de qualité des aliments utilisés à l'école secondaire No 7 de Chengdu.

Selon des affirmations largement diffusées sur Sina Weibo, l'école servait depuis longtemps des aliments moisis aux élèves, ce qui a provoqué chez certains des épisodes de diarrhée et des troubles gastro-intestinaux.

Une mère d’élève aurait découvert le problème après une enquête en infiltration pendant un mois à la cantine de l'école, en réponse aux problèmes intestinaux de longue durée de son enfant.

Les autorités du district de Wenjiang, où se trouve l'école, ont déclaré mercredi sur Weibo que la cantine scolaire avait mis fin à sa collaboration avec ses fournisseurs de produits alimentaires et qu’elle garantissait désormais des aliments sains aux élèves.

Le bureau local de la santé et de la protection sociale a dépêché des médecins sur place pour qu’ils effectuent des consultations et a organisé des examens physiques pour les élèves présentant des symptômes anormaux, ont déclaré les autorités de Wenjiang.

Une ancienne élève de l'école a déclaré mercredi au Global Times que la nourriture était toujours mauvaise dans l'établissement et que les élèves n’étaient pas autorisés à commander des plats livrés. L'école avait menacé de punition les élèves achetant des repas à l’extérieur. « L'école nous a dit que les plats venant de l’extérieur étaient dangereux », se souvient-elle.

Le scandale a provoqué une vague d'indignation sur les réseaux sociaux chinois. De nombreux internautes ont dénoncé l’attitude sans scrupule de l'école et ont appelé les autorités à mener l’enquête et à sanctionner les responsables.