La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB) a annoncé mercredi la création d'un fonds de 500 millions de dollars destiné à la création d’infrastructures sur les marchés émergents d’Asie, qui aura pour objectif d’encourager les investissements écologiques et de développement durable dans la région.

Après avoir reçu l’approbation du conseil d’administration de l’AIIB, le fonds nommé ESG Enhanced Credit Managed Portfolio se concentrera sur des obligations liées aux infrastructures et s’inscrira dans la lignée des valeurs de la banque.

Le concept d'investissement ESG (environnemental, social et de gouvernance) en est, selon l'AIIB, « encore à ses balbutiements » sur les marchés asiatiques émergents. Les obligations achetées par l’intermédiaire du nouveau fonds seront examinées et évaluées dans le cadre environnemental et social de l'AIIB.

L’accent mis sur le développement durable et l’investissement responsable sera important pour garantir un financement à long terme, car les investisseurs hésitent souvent à investir dans des projets d'infrastructure sur les marchés émergents.

« Si seulement une fraction des dizaines de milliards de dollars actuellement gérés par les investisseurs institutionnels était affectée à des projets d'infrastructure, cela aurait un impact décisif sur le potentiel de croissance de l'Asie émergente », a affirmé Dong-Ik Lee, directeur général des opérations d’investissement de l'AIIB.

Durant une interview accordée au Financial Times, M. Lee a indiqué que toutes les obligations seraient libellées en dollars, et que les investisseurs pourraient s’attendre à un rendement « supérieur de plusieurs centaines de points de pourcentage » aux bons du Trésor américain actuels.

Selon l’Alliance mondiale des investissements durables, seul 0,8 % des actifs en Asie (hors Japon) est conforme aux normes ESG, contre 53 % des actifs en Europe.

Cependant, la Chine a connu une expansion rapide de ses investissements écologiques, avec l’émission d’obligations vertes d’une valeur de 36 milliards de dollars en 2016, plus que partout ailleurs dans le monde.

Le concept d'investissement ESG est apparu en 2005 avec la publication d'une étude intitulée Who Cares Wins. Aujourd'hui, on estime à environ 20 000 milliards de dollars les actifs mondiaux pouvant être classés comme conformes aux valeurs ESG, ce qui équivaut à un quart des actifs gérés par des professionnels dans le monde.

L'AIIB, dont le siège est à Beijing, est une banque multilatérale de développement fondée en 2016.