La présidence française a annoncé "l'annulation" de la hausse des taxes sur le carburant mercredi soir, alors qu'un moratoire de six mois avait été annoncé mardi par le Premier ministre français Edouard Philippe pour sortir de la crise des "Gilets jaunes", a rapporté la presse française.

Le président français Emmanuel Macron et M. Philippe ont souhaité de concert que la hausse de la taxe carbone prévue dans le Projet de loi de finances 2019 soit supprimée,a fait savoir l'Elysée, cité par la chaîne de télévision française BFMTV.

"Le débat citoyen et parlementaire des semaines et des mois à venir devra permettre de trouver les solutions et les financements qui répondront aux enjeux de la transition écologique, solutions qui devront préserver le pouvoir d'achat de nos concitoyens", précise une source de l'Elysée.

Mercredi après-midi, M. Philippe avait indiqué à l'Assemblée nationale française que la hausse serait abandonnée si aucune solution n'était trouvée à l'issue du "grand débat" national et territorial qui se tiendra du 15 décembre 2018 au 1er mars 2019.