Le premier transporteur de gaz naturel liquéfié (GNL) au monde conçu pour traverser les zones glacées des régions du pôle nord a été lancé le 4 décembre par le chantier naval Guangzhou Shipyard International Co. Ltd., dans la province du Guangdong (sud de la Chine), pour le compte de Dynacom, une société grecque. Dans le même temps, le site gazier russe Yamal LNG a signé un contrat d'affrètement à long terme pour le navire avec son propriétaire, Dynagas.

Le navire, nommé « Boris Sokolov », desservira le plus grand projet de GNL au monde, l’usine de GNL de Yamal, située dans le nord-ouest de la Sibérie, en Russie. Il est conçu pour faire face au froid extrême de l'Arctique, où la température peut descendre en dessous de moins 50 degrés. Il répond aussi aux plus hautes exigences en termes de capacités de rupture de glace, telles qu'elles sont définies par le registre maritime russe des navires. Cela signifie qu'il peut naviguer vers et depuis le projet à tout moment de l'année.

Le projet Yamal est le premier programme de coopération énergétique à grande échelle mené en Russie dans le cadre de l'initiative « La Ceinture et la Route » dirigée par la Chine. Situé dans le cercle polaire arctique, il devrait stimuler le développement du secteur énergétique et des zones frontalières de la Russie et accroître l'approvisionnement de la Chine en énergies plus propres à l'heure où elle cherche à réduire sa dépendance au charbon.

Le chantier naval Guangzhou Shipyard International Co. Ltd. a précédemment construit deux navires de transport en pontée à service intensif qui desservent également le projet de GNL de Yamal. Ce sont les deux seuls navires spécialisés du monde pouvant entrer dans le port arctique russe de Sabetta en hiver et ils ont déjà effectué 40 voyages.