Lors de la première visite d'un chef d'Etat chinois dans le pays, M. Xi a donné un nouvel élan pour une relation plus forte

Les faits ont prouvé, et continueront de prouver, qu'il était absolument juste que la Chine et le Panama établissent des relations diplomatiques, car elles ont apporté de réels avantages aux peuples des deux pays, a déclaré lundi le président chinois Xi Jinping.

M. Xi a tenu ces propos lors de discussions avec son homologue panaméen, Juan Carlos Varela, à Panama City. La visite d'Etat de M. Xi est la première d'un chef d'Etat chinois dans ce pays d'Amérique centrale. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques en juin 2017.

La Chine et le Panama ont signé lors de cette visite d’Etat une série de documents de coopération en présence des deux présidents. Ces derniers ont fait l'éloge des résultats de la coopération obtenus depuis l'établissement des relations diplomatiques et ont trouvé de nombreux points de consensus sur la promotion des relations bilatérales.

Au cours des 18 derniers mois, les deux présidents se sont rendus mutuellement visite et les deux parties ont renforcé la confiance politique mutuelle, a affirmé M. Xi.

Quelle que soit l’évolution de la situation internationale, la politique diplomatique de la Chine visant à renforcer et à développer les relations avec le Panama ne changera pas, a indiqué M. Xi, ajoutant que la Chine soutenait les efforts du gouvernement et des citoyens panaméens pour préserver la sécurité et la stabilité nationales ainsi que pour améliorer le niveau de vie du peuple et renforcer l'influence du pays dans les affaires internationales.

La Chine souhaite entreprendre des efforts conjoints avec le Panama pour continuer à renforcer les échanges de haut niveau et approfondir la coopération entre les organes gouvernementaux, les autorités législatives et les partis politiques, a déclaré le président Xi.

Il a affirmé que la Chine appréciait grandement le soutien du Panama sur les questions liées aux intérêts fondamentaux de la Chine, dont celle de Taïwan. La Chine défend le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d'un autre pays et respecte la souveraineté du Panama sur le canal de Panama, a ajouté Xi Jinping.

Le président chinois a lors cette rencontre proposé que la Chine et le Panama renforcent la synergie de leurs stratégies de développement et favorisent la coopération dans des domaines tels que la finance, le tourisme, la logistique et les infrastructures.

Notant que la Chine est le deuxième plus grand utilisateur du canal de Panama, M. Xi a déclaré que les deux pays pourraient rationaliser le transport de marchandises et aider le canal à jouer un rôle plus important dans le commerce mondial avec la Chine.

La Chine souhaiterait entamer des négociations de libre-échange avec le Panama sur la base du respect mutuel et des avantages mutuels, a affirmé le président chinois, ajoutant que la Chine accueillerait avec plaisir les exportations panaméennes, notamment les fruits de mer, la viande et les ananas.

Les deux pays devraient renforcer les échanges entre les peuples ainsi que les échanges entre les localités afin d'encourager leurs citoyens à visiter l'autre pays, a proposé M. Xi.

Les deux pays devraient également renforcer leur coordination dans les affaires mondiales, relever conjointement les défis du protectionnisme et de l'unilatéralisme et mieux défendre les intérêts des pays en développement, a-t-il ajouté.

Le président panaméen s'est félicité de la visite historique de M. Xi, affirmant que celle-ci favoriserait à coup sûr l'amitié entre les peuples des deux pays.

« Il est bon de voir que les consensus atteints par les deux présidents sont en cours de mise en œuvre et que les deux pays mènent des projets d'infrastructures et d'échanges entre les peuples », a indiqué M. Varela.

Le Panama soutient fermement la politique d'une seule Chine, a-t-il déclaré, ajoutant que son pays souscrivait aux idées importantes de Xi Jinping telles que la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Le Panama soutient la construction de « La Ceinture et la Route » et s’attend à renforcer la coopération avec la Chine en matière d'investissements, de transport maritime et de zone de libre-échange, a fait savoir M. Varela, ajoutant que le Panama souhaitait la bienvenue aux investisseurs chinois.

Il a également indiqué que le Panama souhaitait négocier avec la Chine un accord de libre-échange le plus tôt possible afin de promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays.

La coopération Panama-Chine apportera non seulement des avantages aux peuples des deux pays mais contribuera également à la paix et à la prospérité mondiales, a-t-il déclaré.