Le premier bateau lance-missiles sans équipage de Chine, qui a récemment testé son système de lancement de missiles, est actuellement présenté au 12e Salon international de l'aéronautique et de l'aérospatiale de Chine (Airshow China) à Zhuhai, dans la province du Guangdong (sud).

Le bateau sans équipage, baptisé Liaowangzhe-2, est le premier du pays et le deuxième au monde à réussir à lancer un missile avec succès. L'année dernière, un navire téléguidé de la gamme « Protector » d'Israël avait tiré avec succès un missile lors d'un exercice.

C'est la première fois que le Liaowangzhe-2 est présenté au public. Il a été conjointement développé par Oceanalpha, développeur naval basé à Zhuhai, par l’Institut de technologie de contrôle moderne de Xi'an et par l’Institut d’électro-optique Huazhong.

Ce bateau affiche une longueur de 7,5 mètres et une largeur de 2,7 mètres, un tonnage de 3,7 tonnes et une vitesse maximale de 45 nœuds (83 km/h). Il est capable de parcourir environ 310 milles marins (574 km) à une vitesse de 22 nœuds (40 km/h). Il peut naviguer dans des conditions de mer en-dessous de niveau « fort », ce qui correspond à des vagues de moins de 2,5 mètres de hauteur.

Le Liaowangzhe-2 est un véhicule sans équipage de reconnaissance et de frappe intégrée. Il est équipé d'un quadruple lanceur de missile à l'avant permettant de lancer quatre missiles d'une portée maximale de 5 km avec un système de guidage assisté par image.

Il peut être utilisé pour des missions de patrouille autour des îles et des eaux frontalières, pouvant attaquer des cibles petites et moyennes sur mer et sur terre. Un groupe de bateaux de ce genre pourrait également mener une attaque incapacitante sur de grandes cibles.

Le bateau dispose de différents modes de fonctionnement, à savoir « totalement autonome », « semi-autonome » et « télécommandé ».